10-04 MÉDIA est une plate-forme d'information rapide et axée sur les faits-divers et le commentaire. Nous sommes une équipe de passionnés qui a le désir de vous informer sans contrainte et manipulation de quiconque. Notre seul objectif est de vous transmettre les faits tels qu'ils sont.

Les travailleurs de l’usine PF de Comtois s’oppose au transfert de droit de coupe vers l’usine de senneterre

Les représentants du syndicat ont signé un plan d'action avec le Maire Alain Poirier






Ronald Nantel représentant national UNIFOR Alain Porier Maire Serge Gauthier président section local Unifor

                                                Serge Gauthier Président section locale

Depuis 2008 nous avons à vivre avec les décisions de PF Résolu qui nous impose des coupures au profit de son usine de Senneterrre .

Ça à assez durer. Ça a débuté avec le transfert de notre usine de rabotage à celle de Senneterre ce qui a occasionné plusieurs mise à pied définitive. Pour plusieurs, il a fallu réorienter notre carrière pour sauver notre peau, nos acquis. Plusieurs ont tout perdu ce qu’ils avaient durement acquis à travailler pendant toute leur vie.

Ce transfert nous avait été justifié par une supposé réduction des coûts.

Je me suis toujours ébranler comment on peut réduire les coûts à transporter le bois sur nos routes plutôt que faire la transformation sur place. Aujourd’hui on nous dit qu’il s’agit d’éviter le gaspillage de bois… Saviez-vous que suite à l’investissement de 2013 notre usine est celle qui récupère le plus la matière première de toutes les usine de Résolu.

Nous avons un équipement nouveau à la fine pointe de la technologie qui nous permet d’éviter de faire un lourd volume de copeaux au profit de pied planche.

C’est à dire que notre usine produit beaucoup plus de bois de construction car il y a moins de perte sur les billes de bois. Chaque année on subit des fermetures temporaires de quelques mois à plusieurs mois et chaque année on nous fait croire qu’on repart pour de bon qu’il n’y aura plus de fermeture. On nous a même fait croire à un troisième quart de travail permanent, il y a eu embauche massive et ça a duré quelques mois pour finalement s’arrêter. Ces travailleurs ont quitté naturellement pour d’autres entreprises et il sera très difficile de les faire revenir avec ce que l’on vit depuis toutes ces années. Encore cette année en septembre nous avons vécu une fermeture et 20 000 mètres cube de notre bois est allé à Senneterre et on voudrait encore un 27 000 mètres cube ce printemps pendant que nous, nous sommes fermé.

C’est un non-sens Avant 2008 nous avions un droit de coupe avoisinant les 700 000 mètres cubes ce qui nous garantissait 3 quart de travail à l’année. Nos droits de coupe ont été réduits à 400 000 mètres cube et en plus on devrait en donner près de 50 000 par année à l’usine de Senneterre qui soit dit en passant a déjà acquis 95 000 mètres cube de bois aux enchères et il est toujours en forêt. Pourquoi n’utilise-t-ils pas ce volume au lieu du nôtre?

Nous avons déjà à composer avec la loi des aménagements forestiers et son principe de mise aux enchères du bois ce qui implique que des usines de partout au Québec viennent récolter du bois situé à quelques kilomètres de notre usine pendant que nous, nous sommes fermés. Est-ce que I’on peut SVP garder nos volumes de bois pour nous!!!!! On ne demande pas la charité… on veut juste protéger nos emplois et permettre à nos gens de TRAVAILLER

Notre Municipalité a assez souffert des décisions des grosses compagnies il faut que ça s’arrête!!!! Et je crois qu’il faut que l’on se mobilise pour que ça suffit, ils doivent agir pour aider notre cause!