10-04 MÉDIA est une plate-forme d’information rapide et axée sur les faits-divers et le commentaire. Nous sommes une équipe de passionnés qui a le désir de vous informer sans contrainte et manipulation de quiconque. Notre seul objectif est de vous transmettre les faits tels qu’ils sont.

Crimes à caractère sexuel – Appel à la population

Plusieurs personnes mineures auraient donc pu être contactées par cet individu.




Le Service des enquêtes sur les crimes majeurs de la Sûreté du Québec, en collaboration avec le Service de police de Saint-Jérôme, demande l’aide du public afin de recueillir des informations sur un individu de Blainville qui pourrait être relié à plusieurs infractions à caractère sexuel dans différentes régions du Québec depuis 2010.

Dominic Bondu, 33 ans, a comparu le 10 août dernier au palais de justice de Saint-Jérôme à la suite de son arrestation par le Service de police de la Ville de Saint-Jérôme. Il fait face à des accusations d’agression sexuelle, de contact sexuel avec mineur et de leurre.

Il aurait utilisé son statut d’autorité, notamment dans le cadre de ses fonctions de bénévole lors d’activités sportives, pour commettre des attouchements envers des personnes mineures. L’enquête démontre que, dans certains cas, il serait entré en contact avec de potentielles victimes par l’entremise des médias sociaux et par messages textes. Plusieurs personnes mineures auraient donc pu être contactées par cet individu.

Les enquêteurs demandent à toute personne qui aurait de l’information sur cet homme et ses agissements de communiquer avec la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264. Tous les signalements seront traités de façon confidentielle.

Notons que la Direction des enquêtes criminelles de la Sûreté du Québec coordonne les enquêtes de crimes sériels au Québec dans le cadre du programme de Gestion des enquêtes de crimes en série (GECS).

La Gestion des enquêtes de crimes en série au Québec a pour fondement l’établissement d’un système précis de communication, une planification rigoureuse et la définition des rôles et des responsabilités de chaque intervenant. Il s’agit d’une structure de commandement unifié au sein de laquelle les services de police québécois travaillent en partenariat afin d’identifier rapidement les crimes commis par des prédateurs et de procéder à leur arrestation. Ainsi, la mise en commun des ressources policières vise à mieux protéger les victimes potentielles.

CENTRE