Ghislain Loiselle

Ghislain Loiselle a été journaliste-photographe de début 1980 à fin 2008 dans trois journaux de Québecor à Rouyn-Noranda, un vendu, un gratuit et un électronique. Il a aussi écrit de nombreux textes pour d’autres publications. Demeure indépendant comme journaliste, rédacteur et photographe. Rédige aussi sur son web log (Le Blogue de GL) et sur Facebook. Affectionne le commentaire, mais aussi le rapport objectif sur un peu tout, étant avant tout un généraliste.

LES CANOTIERS DU NORD-OUEST QUÉBÉCOIS: IL FALLAIT MANGER!

Peut-on s’imaginer la quantité de nourriture qu’il a fallu pour nourrir la centaine d’hommes (et les gens supports en périphérie) qui sont partis de Rouyn-Noranda le 1er juillet 1967 pour accomplir l’Expé-Expo 67 jusqu’au 26 juillet suivant?

Voyons cela pour une seule journée.
Pour le déjeuner, le menu prévoyait, pour chaque équipe (ou canot) : quatre œufs; une demi-livre de bacon; un demi-pain tranché; un tiers de livre de beurre; du fromage; une boîte de sept onces de Paris pâté et quatre sachets de bouillon.

Pour le dîner, il y avait une boîte de Klik, du pain et du beurre (mêmes quantités que plus haut) et de la moutarde.
Pour le souper, ça comprenait de la soupe, de la viande, des pommes de terre, des légumes variés, des fruits en conserve ainsi que des gâteaux ou tartines.

 

Entre le dîner et le souper, une collation donnait la chance aux canotiers de manger quatre tablettes de chocolat au lait ou soit quatre oranges, soit deux pommes et deux bananes, soit huit onces de raisins, soit six biscuits.
Ce menu détaillé avait été préparé en accord avec les règles nutritionnelles pour des personnes qui devaient de façon prévisible fournir un effort considérable sur 26 jours.

 

Le menu devait être le même pour tout le trajet et pour chaque repas.
Il a été mis à l’essai lors d’excursions antérieures et a été jugé très complet. Les calculs nutritionnels ont été faits par Les Commandos de Rouyn-Noranda qui voulaient réaliser un projet semblable à l’Expé-Expo 67 au milieu des années 1960.

 

Pour 26 jours maintenant, ce qui fera prendre conscience de l’ampleur du projet.!
Un comité avait évalué ces besoins et voici quelles avaient été ses conclusions.
Pour l’Expé-Expo 67, il aurait fallu 432 douzaines d’oeufs, 650 livres de bacon, 1950 pains tranchés, 5184 livres de beurre ou 432 douzaines, 400 livres de fromage en meule, 1296 boîtes de sept onces de Paris pâté, 5200 sachets de bouillon, 1296 boîtes de Klik, 72 pots de moutarde, 5200 tablettes de chocolat, 434 douzaines d’oranges, 217 douzaines de pommes, 650 livres de raisins déshydratés (à tarte), 72 paquets de huit onces de biscuit, 325 boîtes de patates en flocons, 432 livres de steak, 216 boîtes de 12 onces de maïs, 216 boîtes de 20 onces de fruits, 432 gâteaux au caramel, 108 boîtes de soupe au poulet, 108 boîtes de soupe aux légumes, 108 boîtes de soupe aux nouilles, 216 boîtes de 24 onces de  »stew », 216 boîtes de ragoût de boulettes, 216 boîtes de 28 onces de spaghetti, 216 boîtes de 20 onces de pêches, 216 boîtes de 20 onces de poire, 216 boîtes de compote aux pommes, 432 tartines aux fraises, 216 boîtes de conserve de quatre onces de poulet, 216 boîtes de 15 onces de pois verts, 216 boîtes de conserve de 16 onces d’ananas, 432 tartines au beurre et, ce qui est obligé pour des canots-campeurs, 72 sacs de guimauves. La compagnie Cordon Bleu, fabricant de nourriture en conserves, a financé en partie l’expédition en fournissant de la nourriture en boîtes aux aventuriers durant toute la durée de leur périple. D’où ma photographie de clefs de boîtes de conserve!Services Multiblast Inc