Ghislain Loiselle
Ghislain Loiselle. Journaliste-photographe de début 1980 à fin 2008 dans trois journaux de Québecor à Rouyn-Noranda. Il a aussi écrit de nombreux textes pour d'autres publications. Demeure indépendant comme journaliste, rédacteur et photographe. Rédige aussi sur son web log (Le Blogue de GL) et sur Facebook. Affectionne le commentaire, mais aussi le rapport objectif sur un peu tout, demeurant un généraliste.

SCIENCES : NUL N’EST PARFAIT!

Je suis en train de lire un livre portant notamment sur les grandes erreurs d’hommes de sciences. Mais avant d’en aborder quelques-unes, j’en ai trois autres en tête. Je vous les expose.
Dans un encadré, dans un de ses volumes, une sommité pourtant dans le domaine de la nordicité titre  »UN AXE IMMUABLE » et écrit  »on a longtemps pensé que l’axe de rotation de la Terre avait plusieurs fois changé au cours des 5 milliards d’années de son existence. Cela permettait d’expliquer (mal) certains phénomènes passés, comme, par exemple, réchauffements ou glaciations. Cette théorie est abandonnée aujourd’hui (c’était en 1975) car rien ne permet de lui apporter des preuves suffisantes (aucune trace de cataclysmes qui auraient découlé d’un tel changement) ». Fin de la citation. Or on sait depuis des décennies et on le savait bien avant 1975 que trois cycles (les paramètres de Milankovitch) influent directement sur les glaciations et les périodes interglaciaires: l’inclinaison de l’axe de la Terre l’excentricité de l’orbite terrestre et la précession. À tous les 10 000 ans, l’axe de notre planète passe d’une obliquité de 23,44 degrés (moyenne, comme aujourd’hui) à une faible inclinaison (22,1 degrés), puis de nouveau à une moyenne (23,44 degrés) et finalement à une forte obliquité (24,5 degrés). Loin d’être abandonnée, cette théorie fait loi aujourd’hui et est basée sur des preuves relevant de la cyclostratigraphie. L’inclinaison de l’axe de la Terre expose plus ou moins les hémisphères à la lumière du Soleil. Moins il y a d’ensoleillement, plus il fait froid au Nord. Combinée à une orbite plus circulaire, on peut se retrouver avec des étés frais et des hivers doux et c’est là qu’il peut se mettre à neiger énormément. Tout est affaire de synchronicité. Par ailleurs, qu’est-ce qu’un cataclysme si la constitution d’un glacier qui a recouvert le Canada et le nord des États-Unis pendant 90 000 ans n’en est pas un?! Et je ne parle que de la dernière glaciation. Il y en a eu plusieurs autres avant, de 100 000 ans en 100 000 ans. Un cataclysme n’est pas nécessairement un événement qui est d’une durée brève. La prochaine glaciation rasera encore la moitié de l’Amérique du Nord et ça ne se fera pas en une journée.

Voici une autre erreur. Le physicien Albert Einstein, père de la Loi de la relativité (restreinte et généralisée… E : MC2) est passé à côté d’une découverte époustouflante : l’expansion de l’Univers. Il a mis en place une constante cosmologique statique alors que l’Univers est dynamique.

Et cette autre ignorance voulant que le père de la Loi de la gravitation universelle, Isaac Newton, croyait que le monde avait été créé dans son entier 6000 ans avant Jésus-Christ.

Voici d’autres erreurs cataloguées. Le pionnier qui a ouvert le chemin à la physique nucléaire, Ernest Rutherford, raillait l’idée que les immenses énergies du noyau atomique pourraient un jour être libérées. Il était peu disposé à accepter la théorie de la relativité d’Einstein, base nécessaire pour comprendre comment l’énergie nucléaire est produite. Il considérait comme des balivernes les conjectures selon lesquelles l’homme pourrait un jour apprendre à se servir de l’énergie atomique.

Nicolas Tesla, brillant physicien et inventeur d’appareils électriques, a apporté de nombreuses contributions dans le domaine de la production et de la distribution de l’énergie. Mais, pour lui, l’énergie atomique était une illusion. On ne pouvait, selon lui, libérer les énergies contenues dans les noyaux atomiques.

Ernst Mach a connu une grande célébrité comme physicien pour ses contributions aux sciences et ses recherches sur la mécanique et l’inertie. Mais, jusqu’à sa mort, il a rejeté comme artifice mental l’idée que la matière est faite de structures atomiques. Et il a déclaré qu’il lui était  »aussi difficile d’accepter la théorie de la relativité que celles de l’existence des atomes et autres dogmes semblables ».

Simon Newcomb a été un des astronomes américains les plus éminents. Mais il a déclaré que le vol de machines plus lourdes que l’air était impossible, que les avions étaient impraticables et insensés, sinon totalement impossible.

William Thompson (lord Kelvin), un des hommes de sciences les plus célèbres, aux talents les plus divers, a grandement contribué à l’étude de la thermodynamique et de l’électricité appliquée. Pourtant, il a soutenu que la Terre ne pouvait avoir été habitée depuis plus de 20 millions d’années, malgré des preuves géologiques de vie remontant plus loin encore. La Terre a 4,6 milliards d’année. La vie y est apparue il y a, quoi, 3 milliards d’années, avec les stromatolithes.

Le Dr Dionysius Lardner a prophétisé qu’aucun gros bateau à vapeur ne pourrait jamais traverser l’océan Atlantique parce qu’il lui faudrait plus de charbon que ce qu’il serait capable de transporter. Concernant les trains, il a dit que s’ils atteignaient de grandes vitesses, 180 kilomètres à l’heure par exemple, ses passagers ne pourraient plus respirer et mourraient asphyxiés.

Commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus