10-04 MÉDIA est une plate-forme d’information rapide et axée sur les faits-divers et le commentaire. Nous sommes une équipe de passionnés qui a le désir de vous informer sans contrainte et manipulation de quiconque. Notre seul objectif est de vous transmettre les faits tels qu’ils sont.

Un nouveau départ pour les caribous de Val-d’Or

Chef a domicile


Afin de protéger et d’assurer la survie des caribous forestiers de Val-d’Or, l’intention du gouvernement est de transférer ces derniers au Zoo sauvage de Saint-Félicien au courant de l’hiver 2018. Avec une population s’élevant à une quinzaine d’individus, il aurait suffi de quelques incidents fatals pour faire basculer irrémédiablement le troupeau vers l’extinction.

Par cette décision, annoncée aujourd’hui par le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Luc Blanchette, le gouvernement utilise le moyen le plus sûr pour assurer la survie des caribous et donc de les soustraire à cet habitat qui leur est devenu défavorable. En raison de sa petite taille, la harde de caribous de Val-d’Or est en situation extrêmement précaire, malgré des efforts de rétablissement importants déployés au cours des 30 dernières années par le Ministère et ses partenaires. Dans les circonstances où le seuil sécuritaire de 50 individus n’a pas été atteint depuis 1983 et qu’aucun scénario ne permet de garantir son rétablissement, le transfert de ce troupeau assurera sa pérennité.

La garde en captivité de ces animaux au Zoo sauvage de Saint-Félicien permettra de sensibiliser et d’éduquer le public en plus de favoriser l’acquisition de nouvelles connaissances sur le caribou forestier.

Luc Blanchette, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs

Le-ministre-Luc-Blanchette-devoile-une-vision-mobilisatrice-du-developpement-minier-au-Quebec
Le ministre Luc Blanchette

« La décision que nous prenons aujourd’hui est responsable et permettra d’assurer la survie de la harde de caribous forestiers de Val-d’Or et c’est ce que nous visons d’abord et avant tout. L’élément clé du Plan d’action pour l’aménagement de l’habitat du caribou forestier est de protéger l’espèce et c’est ce qui nous porte à agir ainsi. »

Guy Bourgeois, député d’Abitibi-Est

« Je salue cette décision essentielle pour la survie de ces animaux, laquelle démontre toute l’importance de la faune pour notre gouvernement. Sachez que l’aire protégée des caribous de Val-d’Or sera maintenue et continuera à jouer un rôle important pour les autres espèces vivant sur le territoire ».

Pierre Corbeil, maire de Val-d’Or

Pierre Corbeil, maire de Val-d’Or

 

« Après plusieurs années de travail, d’inquiétudes et d’efforts pour protéger et maintenir vivante cette petite harde, il devenait primordial de trouver une solution pour éviter leur extinction ».

Gilles Potvin, maire de Saint-Félicien

Gilles Potvin, maire de Saint-Félicien

« Je suis particulièrement satisfait de constater les résultats concrets du travail de collaboration entre les différents partenaires, sous la gouverne du ministre Blanchette. Une telle vision des enjeux contribue à renforcer les solidarités régionales pour qu’ensemble nous puissions accomplir de grandes choses, comme assurer la survie des caribous de Val-d’Or! »

Lauraine Gagnon, directrice générale du Zoo sauvage de Saint-Félicien

Lauraine Gagnon, directrice générale du Zoo sauvage de Saint-Félicien

« Nous sommes fiers de collaborer à la préservation du caribou forestier, animal emblématique de la forêt boréale du Québec, en mettant à contribution nos 55 années de connaissances et d’expertise sur cette espèce. L’accueil de ces caribous nous permettra de poursuivre notre mission d’éducation et de sensibilisation auprès du public. De plus, nous serons heureux de collaborer avec les chercheurs à l’acquisition de connaissances scientifiques sur l’espèce et sur son plan de rétablissement. Le Parc des sentiers de la nature est un site d’accueil exceptionnel qui saura répondre aux besoins de ces animaux. Le personnel du Zoo sauvage se réjouit de cette annonce ».

Faits saillants sur le caribou forestier :

  • 1950 : Interdiction de la chasse au caribou forestier dans tout le Québec;
  • 1979-1988 : Moratoire sur la récolte forestière dans les limites du site faunique du caribou de Val-d’Or;
  • Depuis 1986 : Suivi télémétrique et dénombrement de la population sur une base annuelle;
  • 1989 : 1er plan d’aménagement forestier favorisant la protection du caribou forestier (6e plan actuellement en rédaction);
  • Depuis 1995 : Analyses génétiques, test de gestation et bilans de santé lors des captures;
  • 2005 : Désignation du caribou forestier comme espèce vulnérable au Québec et 1er plan de rétablissement du caribou forestier provincial incluant l’objectif de consolider la population de Val-d’Or avec l’atteinte de 50 individus;
  • 2009 : Création de la réserve de biodiversité des Caribous-de-Val-d’Or (434,2 km2);
  • 2014-2015 : Garde en enclos des femelles gestantes.

Le Ministère tient à souligner qu’il entend maintenir ses efforts de protection afin de réduire le plus possible les risques de mortalité des caribous par la prédation ou le braconnage. Les citoyens sont invités à poursuivre leur collaboration en rapportant tout acte de braconnage ou comportement allant à l’encontre de notre patrimoine faunique ou de ses habitats à S.O.S. Braconnage au 1 800 463-2191, par Internet au mffp.gouv.qc.ca/faune/sos-braconnage/ ou au bureau de la protection de la faune le plus près mffp.gouv.qc.ca/nousjoindre/nousjoindre-faune.jsp. L’information demeure confidentielle.