Pierre Frigon
Depuis plus de vingt ans dans le monde des communications, il a entre autre été animateur, journaliste, relationniste et plus récemment coordonnateur des communications pour une ressources minière. Passionné de l’information il se joint à l’équipe de 10-04 MEDIA en tant que blogueur.

Les débuts d’une histoire en or







Crédit photo :Jérôme Gemme

Le développement minier de l’Abitibi-Témiscamingue

En guise d’introduction pour cette nouvelle chronique touchant le monde minier, je vous dresserai un survol de la courte mais riche histoire du développement minier Témiscabitibien.

Ce n’est pas d’hier que le sol et sous-sol de notre vaste région sont l’hôte d’explorateurs à la recherche de précieux métaux. En effet c’est vers la fin du 17e siècle (1686) que, guidé par les amérindiens, un chevalier de Troyes fait la découverte d’un gisement de plomb aux abords du lac Témiscamingue; mais c’est près de 200 ans plus tard que E.V. Wright s’intéressera de nouveau à ce gisement alors qu’on en fera l’exploitation du plomb, du zinc et de l’argent qu’en 1890.

Pour sa part, la première découverte d’or sur le territoire remonte à 1906 alors qu’Alphonse Olier et Auguste Renault découvrent un gisement sur les rives du lac Fortune à Arntfield, près de Rouyn-Noranda. Ce n’est cependant qu’en 1920 que l’industrie minière est véritablement lancée au Québec.

La suite on la connait davantage puisqu’un prospecteur originaire de la Nouvelle-Écosse, du nom d’Edmund Horne, découvre au Nord du lac Trémoy, un important gisement d’or et de cuivre. C’était en 1922.

Par la suite les périodes allant de 1922 à 1945 et 1955 à 1965 seront marquantes avec la découverte et la mise en production de plusieurs mines principalement en Abitibi.

C’est alors que les mines Ansil, Bousquet 1 et 2, Louvicourt et LaRonde seront les pionnières, d’une part, mais serviront également de laboratoire permettant une meilleure compréhension de la formation des gisements et de l’exploitation de ces derniers en profondeur.

L’Abitibi deviendra dès lors la pierre angulaire du développement minier québécois. Avec près de 20 % des livraisons de métaux précieux et semi-précieux de la province, notre région figure aujourd’hui au deuxième rang des régions minières québécoises derrière la Côte-Nord.

Services Multiblast Inc