Pierre Frigon
Depuis plus de vingt ans dans le monde des communications, il a entre autre été animateur, journaliste, relationniste et plus récemment coordonnateur des communications pour une ressources minière. Passionné de l’information il se joint à l’équipe de 10-04 MEDIA en tant que blogueur.

N’OUVRE PAS MINE QUI VEUT

Ressources Pershimco Inc.

Le cycle minier en quatre étapes par Pierre Frigon

Seulement un projet d’exploration sur 10 000 se concrétisera par l’ouverture d’une mine, mais vous serez étonnés des coûts reliés à un tel projet. La facture est astronomique et en voici les raisons.
Tous les projets qui se rendront à terme devront obligatoirement traverser ces étapes :

PREMIÈRE ÉTAPE : L’EXPLORATION
L’exploration est un processus très lent et méthodique. Lorsqu’un programme d’exploration mène à la découverte d’un indice prometteur, au moins sept à dix ans s’écoulent avant qu’une nouvelle mine entre en exploitation.
Une propriété peut être explorée à maintes reprises par des sociétés différentes sans résultats.

Les coûts généralement associés à cette phase du développement peuvent atteindre plus de 5 millions de dollars et s’étendre sur une période allant de 5 à 15 ans.
Coûts : 5 millions $

LE DÉVELOPPEMENT
Lorsque la société d’exploration et les investisseurs s’entendent sur la rentabilité du projet se met alors en branle l’étape la plus coûteuse et complexe soit le développement. La construction des infrastructures, l’accessibilité, l’envergure et la durée de vie de la mine influenceront systématiquement les dépenses entourant le développement.

Jusqu’à 3 années peuvent être nécessaires pour la réalisation de cette étape et les sommes investies peuvent facilement atteindre et même dépasser le milliard et demi de dollars. Il faut également à ce stade se procurer tous les permis obligatoires auprès des différents ministères, gouvernements et municipalités.
Coûts : 1,5 milliard $

L’EXPLOITATION ET LA PRODUCTION
Nous voici donc à la troisième étape du cycle minier qui consiste à extraire le minerai brut pour ensuite l’acheminer au moulin où il sera broyé jusqu’à en faire une fine poudre qu’on appelle concentré. Seule une infime partie de ce concentré contient les minéraux recherchés.

Les résidus restants serviront à remplir les zones minées et excavés sur le site même et aussi à la construction de routes.
C’est à ce stade que la société commence à obtenir un certain retour sur le capital investi (à faire de l’argent).

FERMETURE ET RESTAURATION
Une fois la production épuisée, la minière doit obligatoirement remettre le site le plus près possible de son état naturel, tel qu’il était avant l’installation des structures.

L’assainissement d’un site et la protection de l’environnement se planifient dès le début du projet. Un plan de fermeture et un plan d’assainissement doivent être élaborés pour toutes les mines existantes ou nouvelles.

Il faut habituellement de deux à dix ans pour fermer une mine et remettre le site en état. Coût moyen de la facture : plus de 150 millions de dollars, selon la taille de la mine et le type de remise en état effectuée pendant l’exploitation.
Coûts : 150 MILLIONS $

Pour conclure, les sommes investies avant et après la mise en opération seront donc de l’ordre de 1,6 à 2 milliards de dollars et ce pour une durée de vie pouvant aller jusqu’à 20 ans et même davantage, dépendamment bien sûr des réserves de métaux qui s’y trouvent mais aussi de la valeur de ces derniers sur le marché.

Plateforme qui accueillera le moulin.

Ressources Pershimco Inc.
Ressources Pershimco Inc.

Commentaire

Vos commentaires sont les bienvenus