Karine Melançon

Étudiante en littérature à l’Université de Montréal, elle travaille depuis plusieurs années comme conseillère linguistique et traductrice. Elle travaille également dans le monde du spectacle, notamment en danse et en théâtre. Ses deux passions principales : l’écriture et les animaux. Elle accorde d’ailleurs beaucoup d’importance à la condition des animaux au Québec. Ses chats Dexter et Nirvana sont au centre de sa vie et l’inspirent grandement dans ses projets d’écriture.

Une araignée dans les raisins d’une Rouynorandienne

Le 19 juin dernier, une résidente de Rouyn-Noranda a eu une bien mauvaise surprise alors qu’elle a découvert une araignée dans son sac de raisins rouges du Mexique. Caroline Dumont s’apprêtait à laver les raisins qui étaient sur son comptoir depuis deux jours lorsqu’elle a aperçu une grosse araignée sur un linge de vaisselle posé tout près.

Madame Dumont raconte avoir d’abord été intriguée par la forme de l’araignée. « Je n’avais jamais vu d’araignée comme celle-là (ventre en globe, marques sur le dos…). Sur le coup, j’étais surprise et inquiète. Par prudence, je ne l’ai pas écrasée dans un mouchoir. J’ai pris une plaque à biscuits que j’ai glissée en dessous pour transporter l’araignée jusqu’à l’évier. […] Je l’ai plongée dans l’eau, elle s’est tournée sur le dos et c’est là que j’ai vu sa marque en forme de sablier rouge! À ce moment-là, j’ai réagi : un mélange de peur et de dégoût! », nous explique-t-elle.

 

En attente d’une analyse

Ne sachant pas comment se débarrasser de l’araignée de façon sécuritaire, madame Dumont l’a conservée dans un pot. « [L’araignée] est encore chez moi. Dans son pot bien entendu. Le mardi matin, j’ai contacté le MAPAQ : j’ai envoyé des photos de l’emballage et de la petite bête. Mes photos ne sont pas assez claires pour eux alors j’attends l’appel de l’agent qui viendra la chercher pour faire une analyse en laboratoire. »

Une veuve noire?

La forme de l’araignée ainsi que ses caractéristiques particulières laissent présager qu’il pourrait s’agir d’une veuve noire. Ce type d’araignée, dont le venin est toxique, mord principalement pour se défendre lorsqu’on la touche. Les cas de veuves noires découvertes dans les raisins sont de plus en plus fréquents; c’est pourquoi il est fortement conseillé d’inspecter visuellement les raisins avant de les consommer.