Propriétaire de AGM Sécurité, Vice-Président du collectif Tous contre un registre québécois des armes à feu (TCRQ), candidat du Parti conservateur du Québec, formateur en maniement des armes à feu, passionné par les questions de sécurité publique et tout ce qui a trait à défense légitime avec arme à feu et ce qui l'entoure. Prône les valeurs de liberté et de responsabilité individuelles et qualifié d'anarchiste par le Ministre Martin Coiteux

LE TI-BISOU MALAISANT





Un autre débat qui dérape, entre les féministes extrêmes qui crient à la culture du viol et les Z’Épais qui disent « y’a rien là ».

Quand tu pénètres de cette façon dans l’intimité d’une personne, sa réaction lui appartient. Elle peut trouver ça drôle, le prendre avec un grain de sel, être offusquée ou vous en mettre une entre les dents. Ces réactions sont normales et encore plus quand c’est un avertissement sans ambiguïté.

Dans mon cas, seuls ma blonde, ma fille, ma mère, ma sœur et peut-être un jour mes petits-enfants ont ou auront ce privilège de me prendre par surprise avec un ti-bisou sur la joue. Si vous ne faites pas partie de ces personnes, vous risquez au minimum un regard hostile, si ce n’est pas carrément mon poing sur la gueule.

Trouver qu’une femme ou un homme qui fait un tel geste est épais ne veut pas dire que c’est une viol qui devrait être puni en justice.

Savoir se tenir en société n’est pas toujours de tout repos quand le bon sens est une denrée rare…