Les Hells Angels présents à la foire de Saint-Hyacinthe : les victimes de ce gang à nouveau banalisées

L’Exposition agricole de Saint-Hyacinthe, un événement familial annuel qui rassemble plus de 200 000 visiteurs, avait accepté de louer un kiosque à nul autre que le groupe criminalisé Hells Angels, afin que les membres présents puissent vendre des objets « promotionnels » aux couleurs de « Support 81 Montréal », tels des t-shirts, des sacs et des casquettes comportant le logo des Hells Angels. Heureusement, suite à la pression importante sur l’organisation de l’Exposition agricole, cette dernière a décidé ce matin de faire expulser des lieux le groupe criminalisé au cours de la journée.

Le directeur des communications de l’Expo de Saint-Hyacinthe, monsieur Gaston Doré, avait défendu ce choix en affirmant que ce n’étaient pas des produits qui dénotent la violence du groupe, alors que les profits de ces ventes auraient été inévitablement financer les activités criminelles des Hells.

Donc, en plus de faire de l’argent sur le dos des victimes, ils demeurent impunis. Vendre des objets promotionnels au nom d’un groupe officiellement criminalisé, C’EST PROMOUVOIR LA CRIMINALITÉ. C’est sans doute légal, mais c’est immoral. Alors, ce qui est immoral dans notre société devrait devenir illégal sur le plan juridique.

Si, encore aujourd’hui, des organisations criminelles, comme celle des Hells Angels, peuvent afficher leurs couleurs et vendre leurs produits présentant des logos associés à un historique d’une extrême violence, c’est qu’une tolérance inacceptable et une absence de conscience morale volontaire continue de la part du gouvernement.

Je suis aussi très étonné d’apprendre que même la Sûreté du Québec n’a pu sévir contre la présence des Hells Angels à l’exposition, disant s’être assurée que la vente des objets était légale. L’organisation des Hells Angels se sert donc d’un moyen légal pour promouvoir l’illégal.

Je dénonce fermement la décision des organisateurs de l’Expo de Saint-Hyacinthe d’avoir accepté au départ que les Hells Angels fassent partie de leur événement. Cela est une question de moralité. Il est insensé et aberrant d’avoir permis aux Hells Angels, qui ont fait des centaines et des centaines de victimes, de s’infiltrer dans la population afin de tenter d’adoucir leur image et de paraître plus sympathiques aux yeux de la population. C’EST UNE INSULTE POUR LEURS VICTIMES.

Je vous encourage à déposer une plainte auprès de votre député fédéral afin que le Parlement canadien accepte d’étudier le projet de loi c-349 déposé par le Bloc Québécois, projet de loi qui rendrait ce type d’activité illégale.

Je salue la prise de position sans équivoque du ministre de l’Agriculture du Québec qui a condamné ce type d’activité dans une telle foire réunissant le monde agricole dont les valeurs sont à l’opposé de ce gang criminalisé.

Je salue également tous ceux et celles qui ont dénoncé cette situation tout à fait inacceptable et qui ont fait en sorte que les Hells Angels seront expulsés des lieux afin de laisser les participants à l’Exposition agricole passer un bon moment lié à la nature de l’événement.

Cet événement ravivera certainement le débat et il faut en parler et le dénoncer haut et fort.

Merci de partager et de laisser vos commentaires.