Ghislain Loiselle

Ghislain Loiselle a été journaliste-photographe de début 1980 à fin 2008 dans trois journaux de Québecor à Rouyn-Noranda, un vendu, un gratuit et un électronique. Il a aussi écrit de nombreux textes pour d’autres publications. Demeure indépendant comme journaliste, rédacteur et photographe. Rédige aussi sur son web log (Le Blogue de GL) et sur Facebook. Affectionne le commentaire, mais aussi le rapport objectif sur un peu tout, étant avant tout un généraliste.

Ils affaiblissent l’ancrage des poteaux électriques en recreusant les fossés

Chef a domicile


L'affaiblissement de l'ancrage des poteaux électriques par le recreusage des fossés est un sérieux problème. Ça, ce n'est pas chez moi. Combien de personnes subissent ces problèmes de poteaux penchés?!

S’il est une chose qui m’étonne, c’est bien les dégâts que causent ceux qui recreusent les fossés sans, apparemment, qu’ils soient le moindrement du monde ennuyés par leurs interventions manquées.

Par Ghislain Loiselle

Quels dommages au juste? L’affaiblissement de la base des poteaux servant au transport de l’électricité! À tel point que des poteaux se mettent à pencher et parfois dangereusement, au bout d’un certains laps de temps.

Tellement que plusieurs d’entre eux doivent être remplacés ou ancrés sur un nouveau poteau, posé à côté.

C’est ce qu’Hydro-Québec a dû faire faire par un entrepreneur, à l’extrémité ouest de ma terre. Et la même chose devra être réalisée du côté est avant longtemps, sauf que, dans ce cas, il y a un transformateur sur le poteau. Problème. C’est probablement pourquoi rien n’a encore été fait pour corriger la situation.

Le temps passe et, plus le temps passe, plus le poteau penche vers le Nord. Dans pas long, il va y avoir contact avec les branches de mon gros peuplier faux-tremble. Là, ils vont vouloir couper les branches, mais je ne les autoriserai pas à émonder, parce que le problème, ce n’est pas mon liard, c’est leur poteau qui penche à cause d’un travail de creusage de fossé mal fait, pas réalisé consciencieusement, dans les règles de l’art.

Ce qui s’est passé chez moi n’est qu’un exemple parmi tellement d’autres. Je suis sûr que des gens de l’Abitibi et du Témiscamingue vont commenter mon article et rapporter, dénoncer, des situations problématiques similaires. J’ai d’ailleurs pu voir, ces derniers jours, un poteau justement que la société d’État faisait poser à côté d’un poteau sur lequel se trouvait, comme chez moi, un lourd transformateur.

Que fait Hydro en pareil cas, quand des dommages sont causés aux ancrages de ses poteaux? Ça coûte des sous, creuser et poser un poteau. Ça coûte de l’argent, réparer des dégâts. Est-ce que les contribuables paient la note sans qu’il y ait dédommagement auprès d’HQ par les fautifs? Fouillez-moi! C’est facile pour une grosse compagnie d’État d’augmenter les tarifs d’électricité pour avoir plus d’argent pour compenser des pertes budgétaires, notamment. Mais il y a aussi des moyens d’économiser. Quand on doit durement gagner notre argent, on n’aime pas se faire prendre ses sous aussi facilement. Le creusage des fossés doit se faire en diligence! Qu’on se le tienne pour dit!