Samuel Fillion-Doiron

Étudiant en Enseignement de l’univers social et de l’éthique et culture religieuse au secondaire, vice-président régional de la Capitale Nationale et de Chaudière-Appalaches au Parti conservateur du Québec.

Ma revue du règne libéral

Le Père Noël est passé dans la ville de Québec. En effet, les libéraux sont en voie de perdre la Capitale-Nationale, le « swing state » de la province. L’élargissement des autoroutes Laurentienne et Henri IV dans le but de déboucher le « trafic » (ceux qui sont déjà allés à Montréal savent qu’à Québec, nous sommes choyés côté circulation) est en marche ainsi que la construction d’un troisième lien dont l’emplacement est toujours inconnu. D’autres cadeaux suivront, espérant que cela efface les scandales et toutes les mauvaises idées qui suivent le Parti libéral depuis l’époque Charest.

Comme je suis vraiment gentil, je me suis dis que je vous offrirais une belle liste pour vous rafraîchir la mémoire.

Commission Bastarache : (http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/469962/commission-bastarache) Marc Bellemare a tenté de démontrer qu’il y avait de l’influence de la part du gouvernement Charest dans le processus de nomination des juges et qu’il y avait des pratiques de financement très douteuses au Parti libéral. (Rappelez-vous que Philippe Couillard a été obligé de rembourser de l’argent collecté illégalement au DGEQ et que le PQ n’a toujours pas remboursé sa dette).

Tony Tomassi : (http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/201205/03/01-4521659-tony-tomassi-demissionne.php) Certes, Jean Charest a démis son ministre de ses fonctions et l’a expulsé du caucus libéral, mais Tomassi n’est qu’une autre manifestation de la culture de la corruption qui règne chez les libéraux. Octroyer des places en garderie à des amis du parti et utiliser une carte de crédit d’une compagnie privée et se faire rembourser des fausses dépenses, c’est de la fraude et de l’abus de confiance.

Nathalie Normandeau : (http://www.journaldemontreal.com/2016/03/17/la-liste-des-accusations-deposees-contre-nathalie-normandeau) Je ne crois pas avoir besoin de rajouter grand-chose au sujet de Nathalie Normandeau. Je me permets toutefois d’ajouter qu’il est très étrange qu’elle ait été arrêtée le jour du budget de 2016. Si vous croyez au hasard… Bref, qui dit libéral dit scandale.

Printemps érable : (http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/education/201205/22/01-4527671-lest-du-quebec-se-mobilise-contre-la-loi-78.php) Ces années rappelleront de mauvais souvenirs à beaucoup de gens de droite, car le printemps érable nous a valu la fameuse loi 78, probablement la loi plus antidémocratique qui ait été vue au Québec, mais aussi de magnifiques spectacles de joueurs de casseroles. Peut-être qu’en rendant les universités et les cégeps entièrement autonomes, le gouvernement libéral n’aurait pas eu besoin de venir fouiller dans les poches des gens pour compenser la mauvaise gestion financière des écoles. Ceux qui ne me croient pas, allez voir combien gagnent les recteurs d’universités.

Commission Charbonneau : (http://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-affaires-criminelles/affaires-criminelles/201603/17/01-4961709-ce-quils-ont-dit-devant-la-commission-charbonneau.php) La corruption dans l’industrie de la construction n’est étrangère à personne. Des contrats sans appels d’offre pour les amis du parti et le financement irrégulier, c’est normal chez les libéraux. D’ailleurs, tout ceux qui sont mentionnés dans cet article ont été arrêtés le 17 mars 2016 (oui je sais, il y a un péquiste à travers, mais la seule différence entre le PQ et le PLQ, c’est la question identitaire).

Scandale de la SIQ : (http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/special/2016/11/allegations-fraude-plq-societe-immobiliere-quebec-fava-rondeau-fortier-bartlett/) Je te dis que ce n’est pas facile de trouver des fraudeurs et des voleurs qui savent ne pas se faire prendre. Franco Fava, William Bartlett, Marc-André Fortier et Charles Rondeau, collecteurs de fonds pour le Parti libéral, se sont partagés des sommes faramineuses lors de transactions immobilières.

Sam Hamad : (http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/773353/ministre-sam-hamad-marc-yvan-cote-parti-liberal-financement-politique) Notre “ami Sam” a brisé les lois et les règles de lobbying en favorisant le versement de subventions à Premier Tech, une entreprise de Rivière-du-Loup dont Marc-Yvan Côté était le vice-président du Conseil d’administration. La culture de la corruption se manifeste partout au Parti libéral du Québec, mais que voulez-vous, un chum c’t’un chum.

Mauvaise gestion du dossier Uber vs Taxi : (http://ici.radiocanada.ca/nouvelle/801771/uber-quebec-entente-projet-pilote) Soyons francs, la meilleure solution aurait été d’offrir un dédommagement aux chauffeurs de taxi, car le gouvernement les a forcé à avoir un permis de taxi pour pratiquer, permis dont ils n’ont absolument pas besoin et qui coûte désormais les yeux de la tête à cause d’une fausse spéculation. Ensuite, il fallait simplement ouvrir la compétition et laisser Uber faire son chemin… tout comme l’industrie du taxi.

Bombardier : (http://affaires.lapresse.ca/economie/transports/201703/29/01-5083397-bombardier-la-remuneration-des-patrons-bondit-de-48.php) D’abord, les entreprises ne devraient recevoir aucune subvention de la part du gouvernement (sauf pour celles qui démarrent), car c’est inéquitable pour les petites entreprises qui voient leurs impôts être donnés à des plus gros joueurs qui sont supposés avoir plus de moyens. Ensuite, que les patrons d’un fleuron québécois se mettent dans les poches de l’argent qui devaient servir à sauver des emplois, c’est une insulte à l’ensemble de la province (au passage, Daniel Johnson, ancien premier ministre libéral est au Conseil d’administration de Bombardier, si vous croyez au hasard).

Le registre des armes à feu : (http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/786572/armes-feu-registre-harper-assemblee-polytechnique) Je vous rappelle que ce registre a été adopté à l’unanimité et que ce n’est pas les quelques députés de la CAQ qui ont voté contre qui font de ce parti une alternative différente. Le registre est une farce monumentale, mais je vous réfère aux chroniques de Guy Morin pour en savoir davantage.

Géant Vert contre Pétrolia : (http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/politique/201708/10/01-5123496-anticosti-compensation-de-205-m-pour-petrolia.php) Il aura coûté 20,5 millions à l’ensemble des Québécois (parce que oui, le gouvernement vit de l’argent des Québécois) pour satisfaire l’idéologie verte de Philippe Couillard qui, admettons-le, est sortie complètement de nulle part. Pierre Arcand disait que les gens du coin ne voulaient pas que l’on exploite leur territoire, certes, mais la véritable question est : pourquoi nos politiciens n’ont pas pris la peine de vérifier si le projet serait bien reçu par les habitants de la région avant d’octroyer un contrat à Pétrolia? Nous aurions sauvé 20,5 millions.

Hydro-Québec qui nous charge des surplus : (http://www.tvanouvelles.ca/2017/04/04/les-abonnes-dhydro-quebec-ont–paye-14-milliard-de–en-trop) Je ne crois pas avoir besoin d’ajouter grand-chose ici… Hydro-Québec est une société d’État qui offre à tout le monde un service essentiel, mais si une compagnie privée avait fait la même chose, elle aurait remboursé les sommes perçues en trop. Qu’attendons-nous pour ouvrir la compétition et surtout, interdire à Hydro-Québec de faire de la sous-traitance et permettre à tous les compétiteurs d’utiliser les fils électriques existants?

Et la cerise sur le sundae à l’approche de la partielle dans Louis-Hébert : (http://www.journaldequebec.com/2017/08/15/couillard-confirme-la-candidature-deric-tetrault) Notre cher Lino Zambito qui nous démontre qu’Éric Tétrault fait partie de la bonne vieille gang qui s’est nourrie dans le plat de bonbons. Bref, un tit n’ami du Parti libéral à qui on souhaite offrir une job.

J’oublie probablement beaucoup de choses, mais j’espère que cela vous aidera à faire le bon choix lorsque vous irez aux urnes.