Dixquatre.com est une plate-forme d’information rapide et axée sur les faits-divers et le commentaire. Nous sommes une équipe de passionnés qui a le désir de vous informer sans contrainte et manipulation de quiconque. Notre seul objectif est de vous transmettre les faits tels qu’ils sont.

Une méprise des policiers entraîne une plainte contre eux

ABONNEZ-VOUS À DIXQUATRE.COM PAR COURRIEL!

Saisissez votre adresse électronique afin de vous abonner à Dixquatre.com. Vous recevrez une notification par courriel aussitôt qu’un nouvel article sera publié, vous permettant ainsi de demeurer à l’affût de toutes les dernières nouvelles!

Rejoignez 475 autres abonnés

 

 

 

 

Peu avant 23 h, lundi le 25 septembre, la Régie de police Memphrémagog a reçu un appel d’un citoyen signalant une échelle installée près de la fenêtre d’une résidence d’Orford. Deux policiers se sont rendus sur place.

Dans une vidéo publiée sur Facebook (voir ci-dessous), Philippe Lessard explique qu’il était couché avec sa fille de quatre ans lorsqu’il s’est fait réveiller par une voix de policier lui demandant d’expliquer la présence de l’échelle près de la fenêtre. Monsieur Lessard, surpris et encore endormi, lui aurait répondu que son propriétaire faisait des travaux à l’extérieur. Le policier lui aurait ensuite demandé de s’identifier, mais monsieur Lessard aurait refusé. C’est par la suite que les policiers auraient brisé la fenêtre pour entrer à l’intérieur :

« Il saute à travers la fenêtre comme dans un film policier de descente de drogue. Avec fracas, il arrive dans ma chambre et moi je me lève d’un coup de mon lit. Ma fille est couchée à côté de moi. […] Il me crie « Police! Police! Veuillez-vous identifier! »[…] Ma fille est traumatisée avec son toutou assis dans le lit. Ma fille qui a 4 ans, qui a peur des loups pis des méchantes sorcières, là c’est un gros méchant loup qui a sauté dans sa chambre, en police. Bravo champion! »

Philippe Lessard blâme les deux policiers, car, même une fois qu’ils auraient vu qu’il était couché avec sa fille de quatre ans, ceux-ci auraient insisté pour qu’il s’identifie, plutôt que d’avouer qu’ils avaient commis une erreur. L’incident aurait duré une dizaine de minutes pendant lesquelles monsieur Lessard a réussi à filmer une partie de l’intervention.

Philippe Lessard pense que cette intervention policière n’était pas justifiée :

« Ça prend une meilleure raison que ça pour pénétrer chez le monde. »

Suite à cet événement, monsieur Lessard a appelé au poste de police pour parler au directeur qui lui aurait répondu que sa version diffère du rapport d’incident rédigé par les policiers impliqués. Monsieur Lessard a donc décidé de déposer une plainte auprès de la déontologie policière.

Voici la captation vidéo de l’événement :