Russel-Aurore Bouchard

Russel-Aurore Bouchard (née Russel Bouchard le 4 octobre 1948 à Chicoutimi) est une écrivaine et historienne québécoise habitant la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Elle s’est spécialisée dans l’histoire de cette région et a produit de nombreuses publications sur ce sujet. Ses derniers ouvrages sur l’ethnogenèse du Peuple métis de la Boréalie québécoise lui valent, aujourd’hui, d’être reconnue comme une spécialiste en ce domaine ainsi que le lien de mémoire de son peuple.

FÉMINISME OUTRANCIER !

Chef a domicile


Vous en avez peut-être vu défiler quelques-uns sur votre page Facebook : un carré noir qui remplit l’espace du profil. Vous vous demandez sans doute, messieurs, à quoi cela rime ? Normal que vous ne soyez pas au courant. Pour le savoir, il faut être une femme, et comme j’ai fait le saut dans le beau genre voilà déjà onze ans et que j’ai des bouffées de chaleur comme pas possible, j’ai reçu le mien par voie de communiqué, pour solidarité féminine. Pour comprendre, voyez le contenu du communiqué :

« Demain, black out féminin, de 8 heures à 21 heures. C’est un mouvement pour montrer ce que le monde pourrait être sans les femmes. Votre photo de profil devrait être juste un carré noir pour que les hommes se demandent où sont les femmes. Passez-le seulement aux femmes… c’est pour un projet contre la violence faite aux femmes. Ce n’est pas une blague, partagez-le. »

FIN DU COMMUNIQUÉ ! J’ai évidemment refusé… avec explications :

Au risque de me faire rejeter du groupe, je m’insurge contre cette violence nouvelle faite aux hommes. Moi, c’est l’injustice à laquelle l’immense majorité des hommes d’aujourd’hui est associée, que je conteste. Ce n’est pas vrai qu’ils sont tous des Rozon ou des Parent en puissance. J’ai déjà été de cette seconde partie de l’humanité féconde, et je sais à quel point cette association les blesse et leur fait mal dans leur for intérieur. Dans ce délire nouveau, on est en train de faire d’eux des coupables par association. Je m’insurge !

Et maintenant, mesdames, que nous les avons tous humiliés à la télé, à la radio, dans les journaux et au restaurant depuis lundi dernier. Maintenant que nous les avons tous fixés du regard accusateur comme le grand accusateur de l’Inquisition. Maintenant que nous les avons tous réduits dans leurs derniers retranchement, dans leurs garages et dans leurs camps de chasse, dites-moi « amies » du carré noir, à quoi ressemblera un monde peuplé que de femmes, un monde sans hommes ?

En m’insurgeant de la sorte, je risque évidemment de perdre quelques amies. Qu’il en soit ainsi ! Quand les enfants sont victimes d’injustice, de brutalité et d’abus, je suis un enfant. Quand les femmes sont victimes d’injustice, de brutalité et d’abus, je suis une femme (et je suis évidemment avec toutes celles qui ont subi les agressions des Rozon de ce monde). Quand les hommes sont victimes d’injustices, d’abus et de brutalité (eh oui, il y en a), je suis un homme. Cela dit, je constate, par contre, que peu de carrés noirs défilent sur ma page Facebook et cela m’indique que je suis loin d’être la seule à relativiser et à ne pas souscrire à cette déferlante de mises en accusation qui ont pris le dessus de la scène depuis quelques jours. En cela, je crois voir un signe que tout n’est pas si noir, pas si sale, et que le monde dans lequel on m’a foutue va bientôt renaître avec le bon sens…

Russel-Aurore Bouchard
Historienne et auteure
33 rue Saint-François,
Chicoutimi, Qc.
G7G 2Y5
418-543-0962