Ghislain Loiselle

Ghislain Loiselle a été journaliste-photographe de début 1980 à fin 2008 dans trois journaux de Québecor à Rouyn-Noranda, un vendu, un gratuit et un électronique. Il a aussi écrit de nombreux textes pour d’autres publications. Demeure indépendant comme journaliste, rédacteur et photographe. Rédige aussi sur son web log (Le Blogue de GL) et sur Facebook. Affectionne le commentaire, mais aussi le rapport objectif sur un peu tout, étant avant tout un généraliste.

La pleine Lune du castor s’en vient avec novembre




On connaîtra la pleine Lune du castor, en novembre.

La pleine Lune surviendra tôt, en novembre. Le samedi 4, en fait.

Par Ghislain Loiselle

C’est que la nouvelle Lune a eu lieu le 19 octobre. Suivie du Premier quartier, encore en octobre, le 28.

Le cycle prendra fin le 10 novembre avec le Dernier quartier.

Le 4 novembre, la pleine Lune sera à son maximum d’intensité à 6 heures 24 minutes et 29 secondes du matin.

Ceci étant dit, cette pleine Lune de novembre est consacrée aux castors, dans la tradition algonquine. C’est en effet au cours de ce mois que ce rongeur s’active pour consolider ses barrages, compléter sa hutte et faire provision de branches en vue de l’hiver. Le castor en profite aussi pour s’engraisser en vue de l’hiver.

Les tribus algonquines donnaient aussi comme nom à cette phase lunaire la pleine Lune de givre. À notre latitude, ici à Rouyn-Noranda, Abitibi, Québec, on commence déjà à goûter au givre et même à un peu de neige dans la deuxième demie d’octobre. Mais en novembre, le froid se fait plus présent et le givre s’installe plus fréquemment, les jours racourcissant de plus en plus, jusqu’au solstice, le 21 décembre.