Né à Val D’or, Yann Laplante a un passé mystérieux. Ce philosophe moderne est Détenteur d’un D.E.S obtenu en prison. Il a également suivi avec succès une formation en vente-conseil au C.F.P Samuel-de Champlain. Motard de cœur, il a conservé son esprit libre en devenant un ardent défenseur des droits des détenus à l’éducation. Conférencier et écrivain, il se démarque par ses propos engagés.

La meute

ABONNEZ-VOUS À DIXQUATRE.COM PAR COURRIEL!

Saisissez votre adresse électronique afin de vous abonner à Dixquatre.com. Vous recevrez une notification par courriel aussitôt qu’un nouvel article sera publié, vous permettant ainsi de demeurer à l’affût de toutes les dernières nouvelles!

Rejoignez 529 autres abonnés

 

 

 

 

Yann Laplante

Il suffit de parler de la meute pour avoir une vive réaction des gens. Tout le monde semble posséder une opinion sur ce mouvement méconnu. Je ne connais personnellement aucun membre de la meute. Le sujet m’interpelle; ma curiosité est quant à elle piquée au vif.

Ainsi, la meute serait composée de durs à cuire. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ces anciens militaires ont beaucoup de visibilité sur les réseaux sociaux. Dans un pays libre où la liberté d’expression est un droit accordé à tous, la meute fait parler d’elle sur des sujets sensibles. Les mauvais traitements imposés au nom d’une religion me révolte et doivent être dénoncés. Si je m’en allais habiter dans un autre pays, j’adopterais les mœurs et coutumes de ma nouvelle terre d’accueil. Je prendrais mon trou et je ferais profil bas. Ici, nos gouvernements sont mous, car ils ne veulent surtout pas déplaire aux minorités qui font du bruit. Ils ne comprennent pas que, quand on va à Rome, on fait comme les Romains.

Ces minorités nous imposent leurs règles. Alors voici la mienne : pour chaque mosquée construite dans notre pays, une église devrait être construite en terre musulmane, point final.

J’ai de la compassion pour les ignorants, j’en suis un. Je n’ai aucun respect pour les imbéciles qui ne changent jamais d’idée. Le pouvoir doit appartenir au peuple et en ce moment, le peuple est en colère. C’est pourquoi des regroupements populaires comme la meute existent. Connaissez-vous la méthode de formation autodidacte ? La meute vous recommande d’aller faire une petite recherche à la bibliothèque de votre quartier et de vous choisir un bon livre. Cela vaut bien une session dans une grande université. À mon avis, je suis très fier de posséder un diplôme d’étude secondaire du Québec. J’aurais aimé davantage de cours d’histoire et d’anglais afin de mieux comprendre tous les sacrifices que mes ancêtres ont fait et ainsi pouvoir m’ouvrir sur le monde. C’est parce que je ne veux pas perdre de vue ce que mon père et mon grand-père ont bâti que je sors mon oreille de loup pour être très attentif et curieux sur les discours de la meute.

Le peuple doit être en mesure de mettre au pouvoir qui il veut. Les médias de masse parlent très peu des petits partis politiques émergents. Pourquoi ? Ont-ils peur de perdre un certain contrôle ? Je suis sans réponse. Tout ce que je sais, par exemple, c’est que le Parti conservateur du Québec et le Parti 51 n’ont tout simplement pas la publicité qu’ils méritent au provincial, pas plus que l’Alliance citoyenne de Québec au municipal. Pourtant, ils sont en pleine croissance alors que la majorité des gros partis sont en perte de vitesse. La meute, quant à elle, semble avoir de la visibilité pour les mauvaises raisons. C’est vrai qu’au niveau des grands médias, l’information à scandale est un excellent vendeur et taper sur les« loups » semble apporter un certain défoulement.

En conclusion, je n’ai pas encore assez d’éléments pour me faire une opinion sur la meute. Je suis sensé rencontrer un des dirigeants prochainement. Mais déjà, il m’impose le respect de l’homme qui a le courage de ses idées.