Ghislain Loiselle

Ghislain Loiselle a été journaliste-photographe de début 1980 à fin 2008 dans trois journaux de Québecor à Rouyn-Noranda, un vendu, un gratuit et un électronique. Il a aussi écrit de nombreux textes pour d’autres publications. Demeure indépendant comme journaliste, rédacteur et photographe. Rédige aussi sur son web log (Le Blogue de GL) et sur Facebook. Affectionne le commentaire, mais aussi le rapport objectif sur un peu tout, étant avant tout un généraliste.

À quand la croix d’Évain éclairée aux DEL?

Chef a domicile


Cette structure a été érigé grâce à un généreux donateur, au temps du curé Joseph Guiho. Une rue porte le nom de ce curé remarquable.

C’est avec une telle rapidité et une telle facilité que différents pays du monde ont arboré les couleurs de la France sur certains de leurs plus importants édifices en témoignage de solidarité envers cette république après les attentats de Paris que la croix d’Évain, à Rouyn-Noranda, Abitibi, pourrait bien elle aussi facilement et rapidement être éclairée aux diodes électroluminescentes (DEL).

Par Ghislain Loiselle

Les tubes n’auraient pas sans cesse à être remplacés et nul doute que ça coûterait moins cher d’électricité à ceux qui paient pour l’éclairage.

Ce symbole chrétien devrait toujours être entièrement fonctionnel. Cette croix est comme un drapeau. Elle est visible depuis la route Transcanadienne 117-101 à l’approche du quartier évainois, la deuxième plus importante concentration humaine de la ville-région rouynorandienne.

Ses tubes lumineux lui donnent la couleur des tisons d’un feu de camp, lorsque la nuit tombe. Elle est d’un bel orangé.

Aujourd’hui, les DEL sont largement utilisés, notamment dans les phares et les feux des véhicules. Mais aussi comme autres sources d’éclairage, comme par exemple dans les lampadaires, les luminaires, les feux de circulation, etc. Il est reconnu qu’ils consomment beaucoup moins d’énergie, ne requérant pas de filaments chauffants.