Ghislain Loiselle

Ghislain Loiselle a été journaliste-photographe de début 1980 à fin 2008 dans trois journaux de Québecor à Rouyn-Noranda, un vendu, un gratuit et un électronique. Il a aussi écrit de nombreux textes pour d’autres publications. Demeure indépendant comme journaliste, rédacteur et photographe. Rédige aussi sur son web log (Le Blogue de GL) et sur Facebook. Affectionne le commentaire, mais aussi le rapport objectif sur un peu tout, étant avant tout un généraliste.

On va vivre les sept plus longues nuits de 2017

Chef a domicile


On aura droit aux sept jours les plus courts de 2017, avant, pendant et après le 21 décembre.

Le solstice d’hiver va se produire le 21 décembre, cette année, mais ce ne sera pas que durant cette journée uniquement qu’on va vivre le jour le plus court de 2017… et la plus longue nuit.

Par Ghislain Loiselle

Du 19 au 25 décembre, le jour va être d’une durée de 8 heures et 42 minutes. On subira donc sept jours de longueur minimale et autant de nuits de durée maximale.

Ce n’est que le 26 décembre que le jour va se mettre à allonger. Nous allons alors gagner une minute. Le jour sera de 8 heures et 43 minutes, tout comme le 18 décembre.

Après le 21 décembre, le Soleil va continuer à se coucher de plus en plus tard pour atteindre un maximum le 31 décembre 2017 et le 1er janvier 2018 avec un coucher à 16 h 20. Le 2 janvier, nous allons gagner une minute avec un coucher à 16 h 21.

Aussi, du 1er au 4 janvier, le Soleil va se lever à son plus tard : 7 h 35. Et le 5 janvier, il va se lever une minute plus tôt, à 7 h 34, comme pendant la période du 27 au 31 décembre 2017.

Nota bene. J’ai utilisé comme base les heures de Montréal, Québec, Canada.

J’en profite pour rappeler que, ces millénaires-ci, c’est durant l’hiver, le 3 janvier, que la Terre se trouve le plus près du Soleil (périhélie) alors que c’est l’été, le 3 juillet, qu’elle en est la plus éloignée (aphélie). Voir à cet effet l’illustration ci-contre.