Russel-Aurore Bouchard

Russel-Aurore Bouchard (née Russel Bouchard le 4 octobre 1948 à Chicoutimi) est une écrivaine et historienne québécoise habitant la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Elle s’est spécialisée dans l’histoire de cette région et a produit de nombreuses publications sur ce sujet. Ses derniers ouvrages sur l’ethnogenèse du Peuple métis de la Boréalie québécoise lui valent, aujourd’hui, d’être reconnue comme une spécialiste en ce domaine ainsi que le lien de mémoire de son peuple.

BLOGUE : DÉLIRES ANTITRUMP, FAKE NEWS ET DÉSINFORMATION

Ça fait deux ans que Richard Hétu, de La Presse, écrit contre Trump. Et hier, il est même soutenu par l’inénarrable Gérard Bouchard, chercheur élitiste et réformé pigiste au même journal qui agit dans l’information comme un miroir déformant. Pas une journée, pas un de ses textes ne lui rend grâce sur quoi que ce soìt. Oui, Trump fait régresser la voix des États-Unis partout à travers la planète. Oui, il n’a vraiment pas la stature d’un chef d’État responsable. Oui, il est grossier, pas très inspirant, peu réfléchi et encore beaucoup plus que ça.

Mais il y a aussi des bons côtés à sa politique. Il travaille pour son peuple et son pays comme son prédécesseur n’a jamais su le faire si bien. La classe populaire qui l’a élu l’aime. Elle l’aime parce qu’il est en train de lui donner du travail et un peu de dignité, ce qu’Obama, dans sa mièvrerie présidentielle, leur a refusé dans les faits. Il a baissé leurs taxes et haussé leur revenu, et il fait un sale boulot contre l’Iran et la Corée du Nord qui sont en train de se doter de l’arme ultime, un problème créé de toutes pièces par Obama.

Pour ce qui est de la citation amenée par Hétu et La Presse à propos des pays d’Afrique et Haïti, elle est totalement fausse et extraite de son contexte. Vérifiez bien le textuel entre guillemets et vous verrez que ce qu’il a dit est autre chose et tient bien la route. Il a plus précisément écrit : « « Pourquoi est-ce que toutes ces personnes issues de trou de merde viennent ici ? » […] « Je n’ai jamais dit quelque chose d’insultant sur les Haïtiens outre le fait que, et c’est une évidence, Haïti était un pays très pauvre et en difficulté. Je n’ai jamais dit “virez-les”. […] J’ai une relation merveilleuse avec les Haïtiens. » Ce qui n’est pas tout à fait ce que rapportent Hétu et La Presse.

Faites-vous plus critiques quand vous évoquez ce que rapporte Radio-Canada, La Presse et les médias québécois. Ils sont totalement biaisés et déforment la réalité sur les sujets de l’heure. Ils sont les pires propagateurs de fake news.

Sur les fils de discussion anti-Trump, tout le monde dit la même chose, participe au même délire, propage les mêmes mensonges amenés par La Presse traditionnelle. Pour l’heure, je suis en porte-à-faux avec ce délire, parce que ce discours qui porte en lui les tares de la pensée unique m’est insupportable. Je n’aime pas Trump, mais j’aime encore moins le mensonge et la soumission de l’esprit dont on se fait l’écho. Allez-y tabassez-moi parce que je viens d’oser d’émettre une opinion nuancée sur Trump. J’assume !