10-04 MÉDIA est une plate-forme d’information rapide et axée sur les faits-divers et le commentaire. Nous sommes une équipe de passionnés qui a le désir de vous informer sans contrainte et manipulation de quiconque. Notre seul objectif est de vous transmettre les faits tels qu’ils sont.

BLOGUE Message de Camille Carrier, de Lac-Beauport, qui a perdu sa fille tuée par des islamistes

Chef a domicile


C’est rare que j’exprime des sentiments personnels sur Facebook. Mais je suis très affectée émotivement par cette demande de la mise sur pied d’une journée annuelle pour commémorer le fait que 6 personnes en train de prier ont été tuées par un individu islamophobe. On dit qu’il ne faut pas oublier cette tuerie, comme si c’étaient les Québécois qui avaient posé un tel geste.

Eh bien moi, je fais partie d’une famille qui a perdu 6 personnes qu’on aimait et appréciait et qui se sont fait tuer par des islamistes. J’ai perdu ma fille et quatre autre personnes qui faisaient partie de ma vie, et mes enfants ont perdu leur père et leur belle-mère, un frère et une soeur. Ça bouleverse des vies une tuerie comme ça, et pour longtemps.

Ces personnes n’étaient pas en train de prier, elles étaient en train de mettre en action leur amour pour les autres en participant à la construction d’une école en Afrique. D’autres Québécois sont aussi morts ici même. Et personne ici n’a réclamé une journée pour commémorer ces événements et on ne passe pas son temps à le rappeler.

Je suis en colère, je ne suis pas juste contre une commémoration par une journée contre l’islamophobie, mais contre l’idée d’une commémoration année après année, pour l’action d’un seul Québecois, comme si on devait tous se sentir coupables.

Et si le gouvernement accède à cette demande, pourquoi ne pas aussi instituer une journée pour commémorer l’ensemble des victimes de l’islamisme et les dommages vécus par leurs familles et amis?