Dixquatre.com est une plate-forme d’information rapide et axée sur les faits-divers et le commentaire. Nous sommes une équipe de passionnés qui a le désir de vous informer sans contrainte et manipulation de quiconque. Notre seul objectif est de vous transmettre les faits tels qu’ils sont.

Fermeture de l’entreprise Pirouette et Girouette à Val-d’Or

Communiqué :

Delfye Gauthier, Dufour Valérie  Propriétaire, à Pirouette et Girouette

C’est avec beaucoup de déception, que nous vous annonçons demain, la fin de la fête. C’est sur un ton émotif que nous laissons en suspens, des projets, des rires d’enfants, une équipe exceptionnelle et une clientèle en or. Plusieurs facteurs nous ont obligés à fermer définitivement le centre d’amusement. Nous avons la fierté d’avoir donné un service à la clientèle de qualité dans un milieu sécuritaire et sain. Deux années à voir vos petits faire leurs premiers pas, rapidement suivis par la crise de bacon pour ne pas quitter. Deux ans de cafés avec des mamans épuisées, à bercer vos nouveau-nés et à vous écouter.

Nous avions choisies d’offrir un service alimentaire sain, des prix abordables en fonctions des besoins sondés et désirions que le parent n’ait jamais à dépenser un sou de plus sur l’aire de jeux.

  • Avec la venue de nouveaux promoteurs en amusement intérieur, les gens sont devenus réticents à l’abonnement annuel. Notre belle entreprise, jusqu’à maintenant gérée au compte-gouttes, ne peut malheureusement pas rivaliser à ce stade d’existence.

  • Les écoles et services de garde peinent à offrir des activités éducatives aux enfants, sans devoir encore charger des frais aux parents, même pour de l’activité physique. Nous avions choisi un modèle juridique incorporé pour ne pas dépendre de subventions trop difficiles à avoir par le communautaire et toujours liées par des projets qui ne desservent pas toutes les clientèles surtout par le manque de personnel régulier et sur des heures atypiques de travail.

  • Nous avions fièrement choisi un local au centre-ville afin de contribuer aux objectifs de revitalisation. La réalité, c’est que pour un service que les gens utilisent plus de 2 heures, ça devient contraignant de devoir gérer les parcomètres en laissant les enfants dans le centre. Semble-t-il que c’est impossible pour la Ville de collaborer là-dessus et pourtant cela ne prend qu’un tour de clé.

Merci à tous ceux qui ont cru au projet et qui l’ont fait grandir jusque-là.

Selon ce que l’on peut lire dans l’article de l’Écho Abitibien en date du 31 janvier,  un entrepreneur de Val-d’Or, qui désire garder l’anonymat,  a offert à Mme Dufour et à sa collègue un montant de 4000 $afin de rembourser leurs clients.