Dixquatre.com est une plate-forme d’information rapide et axée sur les faits-divers et le commentaire. Nous sommes une équipe de passionnés qui a le désir de vous informer sans contrainte et manipulation de quiconque. Notre seul objectif est de vous transmettre les faits tels qu’ils sont.

Le BEI prend en charge une enquête à Waskaganish

ABONNEZ-VOUS À DIXQUATRE.COM PAR COURRIEL!

Saisissez votre adresse électronique afin de vous abonner à Dixquatre.com. Vous recevrez une notification par courriel aussitôt qu’un nouvel article sera publié, vous permettant ainsi de demeurer à l’affût de toutes les dernières nouvelles!

Rejoignez 475 autres abonnés

 

 

 

 

Capture d'écran www.bei.gouv.qc.ca

 

Mise à jour :Le citoyen qui est décédé lors d'une intervention du Corps de police régional de Kativik  a été officiellement identifié par le Bureau du coroner. Il s’agit de David Sappa, un homme de 22 ans qui résidait à Umiujaq.

Le Bureau des enquêtes indépendantes enquête sur le décès d’un homme de 24 ans survenu lors de sa détention par le Eeyou Eenou Police Force à Waskaganish.

Les renseignements préliminaires communiqués  suggèrent ce qui suit :

 – Vers 13 h le 1er janvier 2018, des policiers auraient procédé à l’arrestation d’un homme qui aurait été sous l’influence d’alcool et de drogues selon ses proches.

– Vers 23 h, alors que l’homme était détenu au poste de police, il se serait plaint de douleurs au niveau de l’estomac.

– Il aurait été transféré par ambulance vers une clinique médicale à 23 h 20.

– Son décès a été constaté à 3 h.

L’enquête du BEI permettra notamment de déterminer si ces informations sont exactes.

Sept enquêteurs du BEI ont été chargés d’enquêter sur cet événement et l’heure d’arrivée prévue (HAP) à la publication de ce communiqué est 18 h.

Conformément au Règlement sur le déroulement des enquêtes du Bureau des enquêtes indépendantes, le BEI a fait appel à la Sûreté du Québec pour agir comme corps de police de soutien dans cette enquête. La SQ fournira un technicien en identité judiciaire qui travaillera sous la supervision des enquêteurs du BEI.

Aucune autre information n’est disponible actuellement.