Cold Heimatlos est un chroniqueur à la plume irrévérencieuse, aux commentaires cinglants et à l’humour qui fait grincer des dents. Enseignant au niveau professionnel, auteur d’un roman noir, sa plus grande préoccupation est l’état lamentable dans laquelle se trouve la relation entre l’Homme et la liberté. C’est sous cet angle qu’il aborde ses sujets : le rétrécissement constant des libertés doit être expliqué et compris par le citoyen avant d’être dénoncé. Il s’insurge devant la douce et thérapeutique dictature de l’État et du dressage sensitif de l’Homme. Cette citation reflète sa pensée :
« Les êtres humains n’ont pas grandi en même temps que les institutions issues de leur cerveau. Ce sont surtout la faiblesse intellectuelle et morale des chefs et de leur ignorance qui mettent en danger notre civilisation. »
– Alexis Carrel in L’Homme, cet inconnu

BLOGUE Pot’ problèmes…

ABONNEZ-VOUS À DIXQUATRE.COM PAR COURRIEL!

Saisissez votre adresse électronique afin de vous abonner à Dixquatre.com. Vous recevrez une notification par courriel aussitôt qu’un nouvel article sera publié, vous permettant ainsi de demeurer à l’affût de toutes les dernières nouvelles!

Rejoignez 530 autres abonnés

 

 

 

 

L’an dernier, après que la grosse tête du PCQ ait refusée de condamner haut et fort l’idée libérale de faire faire du fric à ses amis, non… de légaliser la marijuana – je ne dirai pas pourquoi –, j’écrivais que tout ce que touche l’État tourne au fiasco, qu’il ne peut réussir (?!?) en affaire qu’en tant que monopole et qu’en se lançant dans le commerce de la drogue. Il allait affronter plus de 100 ans d’expérience dans un domaine appartenant au crime organisé, puissant, ayant dans ses rangs les meilleurs éléments de la vente de drogue, dealers de niveau mondial, qui ont subi une guerre sans merci par tous les gouvernements…

Selon les tenants de cette légalisation, la guerre au trafic de drogue serait un échec… D’accord, c’est donc que ceux qui font ce commerce illicite sont plus organisés et plus brillants !

Le gouvernement croit vraiment qu’il lui suffit de légaliser le pot pour que le crime organisé se mette en position fœtale dans un coin, et pleure en abandonnant la vente et les milliards en profit ? Allô ! La Terre appelle la Lune…

Mais quelle sorte d’acéphale mal ventilé peut arriver à se convaincre que l’État sera performant dans un domaine qu’il ne connaît pas du tout (ils ont fait une consultation publique pour connaître le prix de vente du gramme de weed, ça vous en dit long), alors qu’il est médiocre, voire carrément incompétent, dans ses domaines à lui où il est seul à jouer ?


Pierre-Olivier Zappa de LCN m’a fait sourire (oui oui!)  hier soir, avec son reportage sur la vente de marijuana sur le net… Son constat : le marché noir, semble avoir une longueur d’avance… Hey ! Le crime organisé est déjà sur le fil d’arrivée, alors que l’État ne sait même pas qu’il fait une course !


Page Internet simple et facile à utiliser, produit varié et livraison à domicile… L’État et ses producteurs aseptisés (comme Hydropothecary), proposent une fumée bio ! Chouette…

Extrait :

« On voit qu’il y a toute une infrastructure de vente par internet, le crime organisé s’est très bien préparé », estime Philippe Hurteau, chercheur à l’IRIS.

« On verra très certainement une concurrence entre le marché légal et le marché noir, qui semble avoir une longueur d’avance actuellement », signale M. Hurteau.