Ghislain Loiselle

Ghislain Loiselle a été journaliste-photographe de début 1980 à fin 2008 dans trois journaux de Québecor à Rouyn-Noranda, un vendu, un gratuit et un électronique. Il a aussi écrit de nombreux textes pour d’autres publications. Demeure indépendant comme journaliste, rédacteur et photographe. Rédige aussi sur son web log (Le Blogue de GL) et sur Facebook. Affectionne le commentaire, mais aussi le rapport objectif sur un peu tout, étant avant tout un généraliste.

BLOGUE Il y a 100 ans, on commençait à changer l’heure

ABONNEZ-VOUS À DIXQUATRE.COM PAR COURRIEL!

Saisissez votre adresse électronique afin de vous abonner à Dixquatre.com. Vous recevrez une notification par courriel aussitôt qu’un nouvel article sera publié, vous permettant ainsi de demeurer à l’affût de toutes les dernières nouvelles!

Rejoignez 116 autres abonnés

Il est recommandé d'avancer l'heure à 2 h du matin le dimanche 11 mars, sinon en se couchant le samedi 10 mars.

Il y a 100 ans, la Chambre des communes (le parlement fédéral, à Ottawa) décrétait le passage à l’heure avancée, au printemps, au Canada.

Par Ghislain Loiselle, blogueur

ghislainloiselle.blogspot.com

C’était en 1918,  la dernière année de la Grande Guerre, la Première Guerre mondiale.

Pourquoi passer à une heure anormale? Le but était tout simplement de maximiser les heures d’ensoleillement. C’est profitable, dans ce temps de l’année. Tout le monde en convient.

Toutefois, la loi québécoise concernant le changement d’heure a quant à elle été appliquée en 1924. Et, pour faire un peu d’Histoire, étant donné que les municipalités de cette province canadienne décidaient elles-mêmes quand elles allaient avancer ou reculer l’heure, elles ne fixaient pas toutes le changement le même jour. On se retrouvait alors devant des situations assez insolites. Par exemple, en septembre 1929, on comptait une heure de différence entre Montréal et Saint-Jérôme! Cette dernière ville, on le sait, est pourtant située juste un peu plus au nord. Et cette absurdité pouvait durer pendant quelques semaines!

Mais cela appartient au passé. Depuis 2006, la Loi sur le temps légal a permis de normaliser l’heure entre le Canada et les États-Unis. Depuis ce temps, on recule l’heure d’une heure (retour à l’heure normale de l’Est) lors du premier dimanche de novembre et on avance l’heure d’une heure (heure avancée de l’Est ou heure d’été) lors du deuxième dimanche de mars. Cette règle s’applique partout au Canada, y compris au Québec, sauf dans certains secteurs de la Colombie-Britannique, en Saskatchewan (qui n’a jamais changé d’heure) et à l’île Southampton, au Nunavut.

Donc, cette année (2018), à quelle date changerons-nous l’heure? Au printemps, on avancera d’une heure dans la nuit du samedi 10 au dimanche 11 mars. On recommande de le faire en se couchant, le samedi soir, sinon à 2 h dans la nuit qui suit, bref, sur les petites heures du matin le dimanche.  À l’automne, on passera à l’heure normale de l’Est ou heure d’hiver dans la nuit du 3 au 4 novembre 2018.

Il est aussi recommandé de changer les piles de nos détecteurs de fumée par la même occasion. C’est une bonne façon de s’assurer de leur durabilité pendant au moins six mois. Cela peut sauver la vie des occupants de la maison.

En tout temps, on peut vérifier le bon fonctionnement des avertisseurs de fumée. On retrouve aussi dans les magasins d’électronique des vérificateurs de charge de piles.