Ghislain Loiselle

Ghislain Loiselle a été journaliste-photographe de début 1980 à fin 2008 dans trois journaux de Québecor à Rouyn-Noranda, un vendu, un gratuit et un électronique. Il a aussi écrit de nombreux textes pour d’autres publications. Demeure indépendant comme journaliste, rédacteur et photographe. Rédige aussi sur son web log (Le Blogue de GL) et sur Facebook. Affectionne le commentaire, mais aussi le rapport objectif sur un peu tout, étant avant tout un généraliste.

Un 3e cratère d’importance au Canada, celui du lac Saint-Martin

Le lac St-Martin constitue une partie du cratère du même nom.

Il y a un troisième cratère d’importance au Canada après ceux de Sudbury et de Manicouagan. C’est celui du lac Saint-Martin, qui a donné naissance à cette nappe d’eau, près de Gypsumville, au Manitoba, Canada.

Par Ghislain Loiselle
(ghislainloiselle.blogspot.com)

Il est localisé exactement entre le lac Winnipeg et le lac Manitoba, à 230 kilomètres au nord-est de Winnipeg. Ce cratère est rempli par les eaux du lac Saint-Martin provenant de la rivière Dauphin, un émissaire du lac Manitoba, qui forme une large dépression peu profonde sur une couche plane de roches carbonatées paléozoïques entre les deux grands lacs mentionnés plus haut.

Bien que des anomalies locales aient été relevées dès 1859, ce n’est qu’en 1968 que l’origine météoritique du cratère a été confirmé. Il est le point central d’un cratère d’impact d’une quarantaine de kilomètres de diamètre. Le lac Saint-Martin ne constitue donc qu’une partie de ce cratère avec ses 23 kilomètres de long.

Il serait issu d’une météorite de type Apollo et est rempli de roches de types inhabituels. Et il semble que ce cratère pourrait avoir été formé en même temps que ceux du réservoir Manicouagan et de l’astroblème de Rochechouart-Chassenon par la chute d’un ensemble d’astéroïdes, dont les blocs seraient tombés les uns derrière les autres en formant une chaîne ou catena. On se reporte donc à il y a 37 millions d’années, durant l’Éocène supérieur.

Le cratère du lac Saint-Martin est situé à environ 50 kilomètres du cratère du lac High Rock, d’un diamètre de 2,5 kilomètres. Mais les deux n’ont aucun lien entre eux. Il est certain qu’il ne s’agit là que d’un hasard, puisque ce dernier cratère (High Rock) a environ 400 millions d’années.
N.B. Je parle dans un autre article de l’astroblème de Charlevoix qui est un autre cratère majeur au pays. On pourra alors juger de son importance par rapport à celui du lac St-Martin.