Dixquatre.com est une plate-forme d’information rapide et axée sur les faits-divers et le commentaire. Nous sommes une équipe de passionnés qui a le désir de vous informer sans contrainte et manipulation de quiconque. Notre seul objectif est de vous transmettre les faits tels qu’ils sont.

Une hausse de 36,5% pour le salaire des élus d’Amos

Le lundi 5 février, les élus d’Amos ont déposé un projet de règlement afin d’obtenir une hausse de salaire de 36,5%.

Avec les informations du journaliste qui couvre l’actualité d’Amos, Martin Guidon de L’écho Abitibien, dans un article un peu complaisant mais qui montre la réalité.

Cette hausse fera en sorte que le salaire du maire qui est de 64 455 $ passera à 88 000$ et celui des conseillers qui est de 14  386 $ s’élèvera à près de 20 000$ et le tout rétroactif au 1er janvier dernier. Ce règlement devrait être adopté d’ici quelques semaines.

Les élus touchent également une allocation de dépenses, qui couvre une partie des frais relatifs à leur fonction. Cette allocation correspondrait à la moitié de leur salaire. Pour l’année en cours, le maire pourrait toucher une allocation maximale de 16 595 $ et les conseillers un montant près de  9820 $.

10-04 MÉDIA Hotel de ville d’Amos

Selon le maire suppléant Yvon Leduc, plusieurs arguments justifieraient cette hausse importante de la rémunération, dont la charge de travail.

C’est tout de même une hausse importante qui sera octroyée par les élus. Une augmentation qui ne semble pas faire l’unanimité chez les citoyens.

Projet controversé 

La passerelle Ulrick-Chérubin est un projet qui a passé de travers dans la gorge de certains citoyens. Ce dernier a coûté environ 1,4 million de dollars. La Ville d’Amos a assumé un montant de  750 000$.

10-04 MÉDIA
Pendant notre présence d’une quarantaine de minutes nous n’avons vu personne sur la traverse, malgré la belle journée

Autre projet qui ne ferait pas l’unanimité 

La venue du stationnement en parallèle sur la 1re Avenue. Certains commerçants, surtout ceux qui seront privés de leur unique accès, ont des inquiétudes par rapport à ces travaux qui pourraient être d’une durée de quatre mois. Ils craignent devoir fermer pendant quelques jours ou ne pas pouvoir recevoir leurs livraisons. D’autres sont inquiets pour leur survie, car l’accès à leur commerce sera impossible.

10-04 MÉDIA centre ville d’Amos

Le maire aurait mentionné vouloir améliorer la signalisation, la publicité et l’affichage temporaire, mais qu’il n’était pas question de dédommager les commerçants pour les pertes qui seront engendrés par ces travaux.

Nous parlons ici d’un projet qui est estimé à un montant de 7 millions de dollars, dont plus de la moitié serait assumée par le Programme de la taxe sur l’essence et la contribution du Québec.

La suite avec le journaliste David Prince du Journal De Montréal