Cold Heimatlos est un chroniqueur à la plume irrévérencieuse, aux commentaires cinglants et à l’humour qui fait grincer des dents. Enseignant au niveau professionnel, auteur d’un roman noir, sa plus grande préoccupation est l’état lamentable dans laquelle se trouve la relation entre l’Homme et la liberté. C’est sous cet angle qu’il aborde ses sujets : le rétrécissement constant des libertés doit être expliqué et compris par le citoyen avant d’être dénoncé. Il s’insurge devant la douce et thérapeutique dictature de l’État et du dressage sensitif de l’Homme. Cette citation reflète sa pensée :
« Les êtres humains n’ont pas grandi en même temps que les institutions issues de leur cerveau. Ce sont surtout la faiblesse intellectuelle et morale des chefs et de leur ignorance qui mettent en danger notre civilisation. »
– Alexis Carrel in L’Homme, cet inconnu

BLOGUE | Décès de la jeune fille de 14 ans : c’est un vice dans les procédures d’éducation qui en est la cause

Prenez un verre avec votre kid de 13-14 ans, parlez d'alcool, de drogue, d'économie, de politique, de sexe ou de religion...

ABONNEZ-VOUS À DIXQUATRE.COM PAR COURRIEL!

Saisissez votre adresse électronique afin de vous abonner à Dixquatre.com. Vous recevrez une notification par courriel aussitôt qu’un nouvel article sera publié, vous permettant ainsi de demeurer à l’affût de toutes les dernières nouvelles!

Rejoignez 530 autres abonnés

 

 

 

 

Le décès de la jeune fille de 14 ans, qui aurait bu de la boisson alcoolisée de marque FCKD UP (?!?), est une tragédie ; on ne souhaiterait pas la mort d’un enfant à son pire ennemi… Par contre, la porcherie médiatique qui entoure le sujet me donne le goût de vomir… Il y a deux ou trois trucs qui m’agacent.

Mais avant, un mot pour tous les bondieusards et les vierges offensées : en aucun cas je ne blâme les parents de cette jeune fille. Je fais un constat de société.


1) Ce n’est pas un meurtre, personne ne lui a foutu un entonnoir dans le fond de la gorge pour la noyer. Elle a bu avec ses amis.


2) Le produit est destiné aux adultes, pas aux adolescents.


3) Le degré d’alcool n’est pas le problème… Le manque d’éducation, oui. Est-ce que quelqu’un, dans l’entourage de la petite, avait déjà pris le temps de lui expliquer ce que signifie une bière à 5%, du vin à 12% ou de l’alcool fort à 40% ? Et l‘effet à retardement ? Qu’à deux bières, une jeune fille de sa corpulence, en aura suffisamment pour s’étourdir…

Si le bon papa et la bonne maman du quartier croient que leur garçon ou leur fille de 14 ans ne touche pas à « ça », ils vivent dans le déni. Les parents de la petites n’étaient probablement pas de mauvais parents, ils ont oublié d’expliquer un principe à leur fille, c’est tout. Fin de l’histoire. Y a pas à interdire un produit, à cadenasser les frigos de l’épicerie du coin ou à enfermer nos jeunes… Il faut les éduquer. Oubliez les osties de publicités insignifiantes d’Éducalcool…

Prenez un verre avec votre kid de 13-14 ans, parlez-lui d’alcool, de drogue, d’économie, de politique, de sexe ou de religion… (considérez mon avis, dites-lui de se méfier de tout ça !)

Calvaire, être parent ne se résume pas à être un géniteur et un pourvoyeur de cash, c’est être un guide pour les aider à passer au travers de biens des premières fois… Sortez-vous la tête du cul et arrêtez de croire que le maudit système scolaire va s’occuper de ces affaires-là.


Si l’alcool a tué la petite, c’est un vice dans les procé
dures d’éducation qui en est la cause.
Vouallah