Ghislain Loiselle

Ghislain Loiselle a été journaliste-photographe de début 1980 à fin 2008 dans trois journaux de Québecor à Rouyn-Noranda, un vendu, un gratuit et un électronique. Il a aussi écrit de nombreux textes pour d’autres publications. Demeure indépendant comme journaliste, rédacteur et photographe. Rédige aussi sur son web log (Le Blogue de GL) et sur Facebook. Affectionne le commentaire, mais aussi le rapport objectif sur un peu tout, étant avant tout un généraliste.

BLOGUE | Le mistral, le chinook, le santa ana… ne partez pas au vent!

Parfois, le vent froid se réchauffe très vite en dévalant les montagnes Rocheuses et ça donne le chinook.

Connaissez-vous le Motel Mistral, à Rouyn-Noranda, Abitibi, Québec? Il se trouve dans le sud-est de la ville, sur l’avenue Larivière, juste à côté de la Rôtisserie O’Tourne Broche. Savez-vous ce que signifie le mot mistral?

Par Ghislain Loiselle, blogueur

ghislainloiselle.blogspot.com

Le mistral est un des vents régionaux les plus connus sur la planète. Il appartient au sud de la France, en Europe. Ce n’en est qu’un parmi une trentaine dans le monde.

On aura compris que régional n’est pas ici dans le sens de régional comme nos régions du Québec. En effet, les contrastes locaux de températures et le relief se conjuguent pour former un éventail aussi vaste que fascinant de vents régionaux parfois dévastateurs. En raison de leurs effets spectaculaires, et souvent aussi de leur fréquence, certains vents portent un nom particulier.

Le mistral

Le mistral, un vent régional qui vient du Nord.

En Provence, dans le midi de la république française, le mistral peut dépasser 140 kilomètres à l’heure. Il peut également attiser des incendies dévastateurs dans le sud de l’Europe. C’est un vent violent et froid qui souffle notamment dans la vallée du Rhône et en Méditerranée. Ce vent n’a donc rien de reposant.

Le mistral est loin de l’alizé (doux, lui) et il n’est pas canadien. Au Canada et aux États-Unis, on a le chinook. C’est un vent chaud et violent (encore!) qui s’engouffre le long des versants est des montagnes Rocheuses. En Californie (incluant la péninsule californienne mexicaine), le santa ana, très chaud et souvent chargé de poussière, apporte des températures du désert jusqu’à la côte, ce qui déclenche de nombreux incendies (décidément!).

Autres vents régionaux nord-américains

Parmi les autres vents régionaux les plus connus sur Terre, on retrouve, pour s’en tenir à l’Amérique, le burga en Alaska, le norte au nord du golfe du Mexique, le papagayo en Amérique centrale et six autres en Amérique du Sud.