Ghislain Loiselle

Ghislain Loiselle a été journaliste-photographe de début 1980 à fin 2008 dans trois journaux de Québecor à Rouyn-Noranda, un vendu, un gratuit et un électronique. Il a aussi écrit de nombreux textes pour d’autres publications. Demeure indépendant comme journaliste, rédacteur et photographe. Rédige aussi sur son web log (Le Blogue de GL) et sur Facebook. Affectionne le commentaire, mais aussi le rapport objectif sur un peu tout, étant avant tout un généraliste.

BLOGUE | Passer de la voie gauche à la droite en virant à une intersection est illégal

Quand tu te trouves dans la voie de gauche sur une rue et que, rendu à une intersection, tu veux t’engager dans  l’avenue qui traverse, sur ta gauche, tu n’as pas le droit de gagner tout de suite la voie de droite. Tu dois rester dans la voie de gauche, t’engager dans la voie de gauche, et ensuite signaler ton intention et changer de voie sécuritairement pour gagner la droite.

Par Ghislain Loiselle, blogueur

ghislainloiselle.blogspot.com

Ce n’est pourtant pas compliqué à comprendre. Cependant, ça n’entre pas dans la tête d’entêtés ou d’ignorants.

Hier midi, eh oui, ça m’est encore arrivé. J’étais dans la voie de gauche sur la rue Gamble, roulant en direction est, et parvenu au coin de l’avenue Québec, j’ai voulu tourner à gauche, vers le nord. J’ai alors pris la flèche verte et une fois que je me suis retrouvé dans la voie de gauche sur Québec, j’ai signalé mon intention de prendre la voie de droite. Mais l’automobile qui me suivait dans la voie de gauche sur Gamble a tout de suite pris la voie de droite sur Québec, dérogeant du Code de la sécurité routière.

J’ai bien signalé mon intention de me tasser dans la voie de droite. Mais rien n’y a fait. La personne n’a pas ralenti. Elle y était et avait la ferme intention d’y rester. Elle m’a empêché de passer devant elle. Je l’ai vu marmoner. Il aurait fallu que je ralentisse pour pouvoir me mettre dans la voie de droite, après la princesse. Je suis sûr qu’elle se croyait en règle. À moins que ce soit de la pure délinquance.

La même chose m’était arrivé il y a quelques mois au bout est du chemin Bradley. J’en avais fait rapport. Quand je me suis engagé sur la rue Saguenay, direction nord, en vue de prendre la rue Abitibi. J’ai pris la voie de gauche, comme il se doit. Mais la conductrice qui se trouvait derrière moi a immédiatement pris la voie de droite. Quand j’ai signalé mon intention de changer de voie, de prendre celle de droite, je l’ai aperçue en faisant mon angle mort. Une chance. Il n’y a pas eu d’impact. J’ai dégagé et j’ai eu droit à un doigt. J’ai effectué ma manoeuvre après avoir été ainsi honoré.

Je suis maintenant sûr à 100 % que je n’ai pas fini de vivre la même merde. Y a rien à faire. À moins que…

Nouveau cours de conduite

Je crois que les mauvais conducteurs devraient obligatoirement, pour pouvoir ravoir leur privilège de conduire, suivre un nouveau cours de conduite. Sinon sur la route, du moins théorique. Et pourquoi pas, finalement, un test routier, puisque c’est là que ça « chie », pardonnez-moi l’expression. Et passer auparavant un examen après avoir étudié à fond leur Guide de la route. Car ces règles que trop de monde ne respecte pas relève d’abord de la connaissance. Et, visiblement, il y a beaucoup d’ignorants au volant. Par leur méconnaissance du Code, ils compromettent la sécurité des autres usagers de la route. C’est une question de sécurité publique!

Ça, c’est s’ils ignorent vraiment le Code. Car, les délinquants sont tellement nombreux qu’il se peut très bien que ce soit volontairement qu’ils font fi du Code de la sécurité routière. En termes plus vulgaires, ils s’en « câlissent » et de a loi et des autres! Il faut agir.

Je suis pour l’installation de caméras embarquées afin de faire mettre à l’amende ces individus qui ne méritent pas mieux parce qu’ils ne nous respectent pas, ni nous, ni la loi.