Ghislain Loiselle

Ghislain Loiselle a été journaliste-photographe de début 1980 à fin 2008 dans trois journaux de Québecor à Rouyn-Noranda, un vendu, un gratuit et un électronique. Il a aussi écrit de nombreux textes pour d’autres publications. Demeure indépendant comme journaliste, rédacteur et photographe. Rédige aussi sur son web log (Le Blogue de GL) et sur Facebook. Affectionne le commentaire, mais aussi le rapport objectif sur un peu tout, étant avant tout un généraliste.

BLOGUE | On dira maintenant feu Mgr Jean-Guy Hamelin

ABONNEZ-VOUS À DIXQUATRE.COM PAR COURRIEL!

Saisissez votre adresse électronique afin de vous abonner à Dixquatre.com. Vous recevrez une notification par courriel aussitôt qu’un nouvel article sera publié, vous permettant ainsi de demeurer à l’affût de toutes les dernières nouvelles!

Rejoignez 117 autres abonnés

Mgr Jean-Guy Hamelin a été le premier évêque du plus jeune diocèse du pays en 1973.

La nouvelle continue de faire boule de neige : le premier évêque du diocèse de Rouyn-Noranda, Mgr Jean-Guy Hamelin, est décédé le jeudi 1er mars 2018 à l’âge de 92 ans, au Centre de soins de longue durée Maison Pie-XII, à Rouyn-Noranda, Abitibi-Témiscamingue.

Par Ghislain Loiselle, blogueur

ghislainloiselle.blogspot.com

L’évêque qui lui avait succédé, Mgr Dorylas Moreau, l’a annoncé le jour même. On l’a également appris de la paroisse Sainte-Trinité et de l’abbé Normand Thomas.

Mgr Hamelin, qui avait mérité d’office le titre d’évêque émérite à sa retraite (il en est ainsi quand un évêque se retire, quitte ses fonctions), amorcée le 30 novembre 2001, a en effet été l’évêque fondateur du plus jeune diocèse au Canada, lequel a été constitué avec la partie québécoise du diocèse de Timmins (zones pastorales de Rouyn-Noranda, du Témiscamingue et de Malartic), en 1973.

Intronisation dans un aréna

C’était la première fois au Québec qu’une ordination épiscopale avait cours dans un aréna. En effet, cela a eu lieu au Forum de Rouyn, devenu l’aréna Jacques-Laperrière, l’espace logique pour un événement de cette ampleur. C’était plein à craquer. Trois mille personnes étaient présentes. L’intronisation s’était déroulée sous la présidence de l’archevêque de Québec, le cardinal Maurice Roy, le 9 février 1974. Le pape de l’époque, Paul VI, l’avait nommé évêque du nouveau diocèse le 29 novembre 1973.

Brève biographie

Né le 8 octobre 1925 à Saint-Sévérin-de-Proulxville, en Mauricie, il avait été ordonné prêtre à Trois-Rivières le 11 juin 1949. Durant son épiscopat, il a surtout travaillé à établir les principales structures de fonctionnement administratif et pastoral du diocèse.

En 2001, après la démission de Mgr Hamelin pour raisons de santé, c’est Mgr Moreau qui avait pris la relève. Il est toujours en poste aujourd’hui. Mgr Hamelin a vécu toute sa retraite dans sa ville épiscopale.

En 1987, Mgr Hamelin a pris part au synode organisé par le pape Jean-Paul II pour les 20 ans du concile Vatican II portant sur l’Église dans le monde. De 1993 à 1995, il a présidé la Conférence des évêques catholiques du Canada. Mgr Hamelin a beaucoup voyagé, s’est rendu en Italie, au Vatican, au Venezuela, au Congo… Il a été un penseur et a écrit une chronique dans l’hebdomadaire La Frontière de 1985 à 2002. Il a constitué des recueils avec ses textes, ses réflexions, ses anecdotes. Ceux qui ne se sont pas procuré les petits volumes peuvent lire le tout sur le net à l’adresse suivante : www.paroissest-jerome.ca/reflexions/les-billets-de-mgr-jean-guy-hamelin.

En outre, Mgr Hamelin a été impliqué auprès des jeunes et a fait du Groupe de promotion du hockey junior majeur à Rouyn-Noranda, devenu le Club des supporteurs des Huskies; il se voulait un fervent partisan de ce club. Il a créé le Fonds Jean-Guy-Hamelin destiné à soutenir les activités de la Coopérative de solidarité et d’animation des jeunes de l’Abitibi-Témiscamingue (COSAJAT). En 1989 et 1990, il conduisait Les Ecclésiades, consultation diocésaine qui a permis la mise en place de services pastoraux et sociaux pour favoriser l’épanouissement continu du diocèse de Rouyn-Noranda, notamment auprès de la jeunesse.