Pascal Bergeron
Pascal Bergeron est le fondateur et le président actuel du journal Le Peuple – Les vrais enjeux. Il travaille à bâtir un nouveau média sérieux, fiable et documenté qui permettra aux gens d’obtenir un point de vue différent sur les défis que doivent affronter nos sociétés occidentales. Il considère que l’un des grands problèmes est le manque de diversité d’information et d’opinions dans le monde des médias traditionnels. Il déplore aussi les attaques constantes sur nos libertés.

Donald Trump prépare des mesures dans l’espoir d’aider son peuple

Ces mesures, qui prendraient la forme de tarifs douaniers, pourraient toutefois nuire aux peuples canadien et québécois.

ABONNEZ-VOUS À DIXQUATRE.COM PAR COURRIEL!

Saisissez votre adresse électronique afin de vous abonner à Dixquatre.com. Vous recevrez une notification par courriel aussitôt qu’un nouvel article sera publié, vous permettant ainsi de demeurer à l’affût de toutes les dernières nouvelles!

Rejoignez 124 autres abonnés

Jeudi, le président des États-Unis, Donald Trump, a annoncé qu’il se préparait à imposer des tarifs douaniers de 25 % sur l’acier et de 10 % sur l’aluminium – et ce, pour une période indéfinie.

« Les gens ne réalisent pas à quel point notre pays a été mal traité par les autres pays, par des gens qui nous représentaient, mais qui n’y connaissaient rien », a déclaré M. Trump. « Ou si [ces gens] savaient ce qu’ils faisaient, alors ils devraient avoir honte d’eux », a-t-il ajouté.

Si M. Trump n’a pas spécifié quels pays pourraient être visés par ces éventuels tarifs douaniers, le Canada et le Québec ont déjà fait connaître leur opposition. C’est que le Canada est le quatrième producteur mondial d’aluminium et 90 % de la production se fait au Québec.

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a dit ne pas comprendre la décision de Washington, car la production américaine d’aluminium est « minime ». Or, c’est justement ce qu’a déploré M. Trump, qui a souligné que les industries de l’aluminium et de l’acier ont déjà été beaucoup plus importantes aux États-Unis.

Avec des tarifs douaniers, M. Trump espère arrêter le flot d’aluminium et d’acier de l’extérieur pour permettre aux entreprises américaines de respirer. Encore une fois, M. Couillard pense que M. Trump fait fausse route : « C’est […] une décision mal avisée des Américains, et qui va les blesser, eux, au moins autant sinon plus que nous », a-t-il dit.

Il s’agit d’une vision des choses que M. Trump ne partage pas. En fait, il en a profité pour critiquer à nouveau l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) et l’Organisation mondiale du commerce (OMC), qu’il a qualifiés de « désastres » pour son pays. Au sujet de l’OMC, il a dit : « Ce fut super pour la Chine et terrible pour les États-Unis, et super pour d’autres pays. Mais terrible pour les États-Unis ».

À Ottawa, le ministre du Commerce international, François-Philippe Champagne, a déclaré : « Tout tarif ou quota qui pourrait être imposé à l’industrie de l’aluminium ou de l’acier serait complètement inacceptable. […] Et nous serons toujours là pour défendre les travailleurs, les travailleuses et l’industrie de l’aluminium et de l’acier au Canada ».

Source de l’article : Le Peuple
Source de la photo : CC0