Ghislain Loiselle

Ghislain Loiselle a été journaliste-photographe de début 1980 à fin 2008 dans trois journaux de Québecor à Rouyn-Noranda, un vendu, un gratuit et un électronique. Il a aussi écrit de nombreux textes pour d’autres publications. Demeure indépendant comme journaliste, rédacteur et photographe. Rédige aussi sur son web log (Le Blogue de GL) et sur Facebook. Affectionne le commentaire, mais aussi le rapport objectif sur un peu tout, étant avant tout un généraliste.

BLOGUE | L’axe de la Terre est oblique et son obliquité varie. Pourquoi?

ABONNEZ-VOUS À DIXQUATRE.COM PAR COURRIEL!

Saisissez votre adresse électronique afin de vous abonner à Dixquatre.com. Vous recevrez une notification par courriel aussitôt qu’un nouvel article sera publié, vous permettant ainsi de demeurer à l’affût de toutes les dernières nouvelles!

Rejoignez 530 autres abonnés

 

 

 

 

Qu’est ce qui fait que l’axe de la Terre est incliné de 27,44 degrés? Pourquoi son obliquité deviendra-t-elle faible dans 10 000 ans, pour revenir à moyenne comme aujourd’hui 10 000 ans plus tard et passer à forte 10 000 autres années après? Pourquoi la Terre se comporte-t-elle comme un pendule?

Par Ghislain Loiselle, blogueur

ghislainloiselle.blogspot.com

J’ai cherché dans bien des livres et j’ai obtenu peu de réponses directes à ma question. Les explications dévient toujours, partent à gauche et à droite. Parfois, les renseignements sont totalement erronés. On mélange les choses. On dirait que personne ne le sait trop.

La Terre tourne sur elle-même

Moi, je pense que, pour l’axe proprement dit, tout réside d’abord dans le fait que la Terre tourne. Pourquoi la Terre tourne-t-elle sur elle-même? Toutes les planètes font des rotations? Même le Soleil, cet astre! Même notre galaxie, la Voie lactée. Elle tourne sur elle-même! Pourquoi? Ce pourrait être un sujet à explorer ultérieurement. En attendant, prenons juste pour acquis que la Terre tourne sur elle-même. C’est un de mes postulats de base.

L’axe de la Terre est incliné

Deuxième postulat. Toutes les planètes ont une inclinaison plus ou moins grande. Il y a une explication aux différentes obliquités d’une planète à l’autre. La réponse à la question de l’obliquité de la Terre doit résider dans le fait qu’elle tourne et aussi dans le fait qu’il y a dans le coeur même de notre planète des concentrations de matière pouvant ne pas être parfaitement équilibrées. Même chose pour les autres astres du Système solaire. J’ai l’intuition que c’est une question de masses de surface et relativement intérieures, de rapidité de rotation du globe et de masses en présence dans notre système stellaire, à commencer par le Soleil, ensuite les planètes, les plus proches, les plus grosses, en révolution autour du Soleil et qui viennent perturber l’axe de la Terre à certaines périodes.

Il serait assez surprenant que cette inclinaison de départ soit en lien avec une masse de surface sur Terre comme de l’eau mobilisée sous forme de glace aux pôles, au Groënland et dans des chaînes de montagnes. Car l’inclinaison de l’axe de la Terre varie de 10 000 ans en 10 000 ans et on ne se retrouve pas, dans ces courts délais (courts à l’échelle géologique), avec de grandes masses de glaces aux pôles par exemple et en périphérie polaire qui pourraient modifier un poids aux 10 000 ans. L’axe balance même en période interglaciaire où l’eau n’est pas mobilisée aux pôles pendant une période de quelques dizaines de milliers d’années. On ne se retrouve pas non plus avec de grands dégagements de glaces de 10 000 ans en 10 000 ans comme ça a été le cas depuis 20 000 ans. Les glaciations et déglaciations surviennent aux 100 000 ans. Cependant, comme l’axe de la Terre est à prime abord incliné, peu importe qu’il le soit à des degrés différents avec le temps, peut-être qu’un continent massif comme l’Antarctique joue un rôle majeur dans cette obliquité tout comme la position ponctuelles des autres plaques continentales. Et que cette réalité des changements dans l’inclinaison de l’axe de la Terre est en lien avec la position des continents qui dérivent à chaque seconde, ayant avancé énormément au bout de dizaines de millions d’années. L’obliquité de l’axe de la Terre pourrait ainsi avoir été autrement plus fortes il y a plusieurs dizaines, voire plusieurs centaines de millions d’années. L’inclinaison jouerait de faible à forte et pourrait jouer de très faibles à très fortes. Bien des variantes seraient possibles. Le tour en lien direct avec la rotation de la Terre, ne l’oublions pas.

Il peut y avoir, non pas dans le centre même de la Terre, mais dans des couches du manteau supérieur, sinon dans la croûte terrestre, dans des régions spécifiques, de la matière plus ou moins dense. Ce débalancement au niveau de la masse contribuerait à coucher l’axe de la Terre. On dit que les montagnes ont des racines… Les masses continentales comptent certainement, pèsent dans la balance.

L’inclinaison de l’axe varie

Et pourquoi l’inclinaison varie-t-elle périodiquement sur le court terme (géologiquement), spécifiquement de 10 000 ans en 10 000 ans? On sait que le Soleil produit une action gravitationnelle sur la Terre par le couple qu’exercent les forces de marées du Soleil sur le renflement équatorial de la Terre. Voilà l’explication. Et tout dépendant de la position des continents, les extrêmes de l’inclinaison varie. La dérive des continents se faisant très lentement et les changements de positions requérant significatifs requérant des millions, voire des dizaines de millions, les degrés d’obliquité seraient différents à terme dans leurs extrêmes. La Lune attire aussi la Terre bien qu’elle soit plus petite, freinant dit-on la rotation la planète. Tout comme la Terre attire la Lune. La force centrifuge équilibre la force attractive pour empêcher la Planète bleue de s’écraser sur l’Astre du jour ou la Lune de tomber sur la Terre.

L’axe de la Terre tout comme la vitesse de rotation de notre planète devraient aussi être modifiés de 20 000 ans en 20 000 ans par la présence d’une grosse planète seule ou de grosses planètes se présentant ou non en ligne avec la Terre. Des conjonctions d’astres doivent se produire à des périodes fixes comme une comète revient par exemple à tous les tant d’années. Des planètes doivent donc retrouver les mêmes positions dans le Système solaire en des temps donnés. C’est pourquoi la Terre agirait comme un pendule et que ce dernier serait bien chronométré. Les extrèmes du mouvemenet diffèreraient dépendamment des réalités tectoniques au fil du temps.

Cycles de Milankovitch

Le mathématicien serbe Milutin Milankovitch, qui donne une explication astronomique aux glaciations et interglaciaires, aux climats, fait intervenir les grosses planètes dans les cycles ou paramètres qu’il a établis en lien avec sa théorie des paléoclimats : balancement de l’axe de la Terre et excentricité de l’orbite terrestre principalement. Mais la principale force, la plus régulière, est celle exercée par le Soleil sur la Terre. Le mouvement de pendule lui est attribuable en priorité. Je reparlerai du facteur d’excentricité de l’orbite de notre planète ultérieurement.