Dixquatre.com est une plate-forme d’information rapide et axée sur les faits-divers et le commentaire. Nous sommes une équipe de passionnés qui a le désir de vous informer sans contrainte et manipulation de quiconque. Notre seul objectif est de vous transmettre les faits tels qu’ils sont.

117, sans dit certes, une autre croix sera plantée sur la route

ABONNEZ-VOUS À DIXQUATRE.COM PAR COURRIEL!

Saisissez votre adresse électronique afin de vous abonner à Dixquatre.com. Vous recevrez une notification par courriel aussitôt qu’un nouvel article sera publié, vous permettant ainsi de demeurer à l’affût de toutes les dernières nouvelles!

Rejoignez 103 autres abonnés

PAR : Genevieve Morel

Il est rare que j’ose exprimer mes opinions en étalant le tout sur les réseaux sociaux. Par contre, suite à un événement survenu ce 4 avril 2018, je ne peux demeurer sans mot sur l’état de cette situation.

Première des choses, ce même jour j’ai quitté mon domicile pour emprunter le même trajet quelques heures plus tôt. J’apprends à mon arrivée à destination que, derrière moi, la réserve faunique La Vérendrye a été fermée. Un frisson me parcourt le dos. Je lis que c’est une personnalité connue du monde des chevaux de notre communauté de l’Abitibi, ce qui vient d’autant plus me glacer le dos. Quoi penser de plus, que de dire encore alors que cette partie de la 117 est venue nous arracher une autre vie?

À mon retour aujourd’hui sur la route, je n’ai pu empêcher mon esprit de galoper en parcourant ces effroyables 280 kilomètres de route qui, de génération en génération, transmettent cette insécurité routière, cette peur de la route. Cette route est dite meurtrière, et avec raison. L’été, c’est une anxiété : vitesse, texto, fatigue… Il faut constamment conduire pour soi, mais encore plus pour les autres. Il faut toujours anticiper ce qui se passe dans notre environnement en balayant du regard,  juste au cas où. Alors l’hiver, imaginez… C’est un stress immense, juste de savoir qu’un proche s’engagera sur cette voie.

Je suis consciente des discours. Oui nous avons tous une responsabilité vis-à-vis notre conduite, et ce, peu importe la route. Vitesse, concentration, condition, type de véhicule que nous conduisons… Mais surtout, on doit penser que nous ne sommes pas seuls. Personne n’est invincible! Ne soyez pas dupe, s’il vous plaît!

Quand agirons-nous?

À quand? Ou à combien? Devrons-nous faire le décompte de ces croix que nous côtoyons lors de notre passage pour qu’un jour OUI il y ait des solutions sécuritaires pour tous les utilisateurs qui empruntent cette artère? Ce sont nos travailleurs, nos amis, nos familles, nos étudiants, nos fournisseurs, nos représentants, bref tout le monde! Et ce ne sont pas que des gens de l’Abitibi…

Cette route nous nourrit dans tout son sens élargi et à la fois nous tue. Quel paradoxe lorsqu’on y pense. Nous sommes tous concernés, nous sommes tous touchés un jour ou l’autre par l’une ou l’autre de ces histoires tragiques.

À qui devons-nous le CRIER!?

Il y a plus de trente ans, les gens du Nord ont su être patients pour passer de l’étape de route de gravier à celle asphaltée. Quand passerons-nous de deux voies à quatre voies? Certes, je dis qu’il y a déjà des années que cela aurait pu être débuté. Mais semble-t-il qu’il n’y ait pas encore assez de vie perdues. Suis-je la seule à le penser tout haut? 

117, sans dit certes, il y aura d’autres croix qui seront plantées!

Je désire adresser mes sincères condoléances à cette grande famille peinée, de près ou de loin.

Je tenais à vous partager mon soutien en vous consacrant ma grande chevauchée de mots qui s’est défilée lors de ma traversée du parc aujourd’hui. Je me suis arrêtée à ce kilomètre 404 pour tracer cette croix en support pour vous dans cette épreuve. Ayant moi-même un cheval à la maison et considérant l’amour et l’attachement que nous avons pour ceux-ci, je trouve aussi important de mentionner que j’ai une pensé particulière pour les chevaux impliqués dans cet accident. Ils ont conduit ma réflexion vers un autre volet qui me touche aussi beaucoup puisqu’il concerne une autre réalité de notre région.

On ne peut plus se fermer les yeux sur ces horribles tragédies. Je vous laisse en disant encore…

117, sans dit certes, une autre croix sera plantée!!!