Pascal Bergeron
Pascal Bergeron est le fondateur et le président actuel du journal Le Peuple – Les vrais enjeux. Il travaille à bâtir un nouveau média sérieux, fiable et documenté qui permettra aux gens d’obtenir un point de vue différent sur les défis que doivent affronter nos sociétés occidentales. Il considère que l’un des grands problèmes est le manque de diversité d’information et d’opinions dans le monde des médias traditionnels. Il déplore aussi les attaques constantes sur nos libertés.

Les politiciens sont des menteurs, s’exclame Ken Pereira

Le syndicaliste et lanceur d'alerte juge que les politiciens et les citoyens devraient plus penser à la collectivité.

ABONNEZ-VOUS À DIXQUATRE.COM PAR COURRIEL!

Saisissez votre adresse électronique afin de vous abonner à Dixquatre.com. Vous recevrez une notification par courriel aussitôt qu’un nouvel article sera publié, vous permettant ainsi de demeurer à l’affût de toutes les dernières nouvelles!

Rejoignez 530 autres abonnés

 

 

 

 

Le syndicaliste et lanceur d’alerte Ken Pereira est apparu à l’émission Maurais Live, sur CHOI Radio X, pour sa chronique hebdomadaire. Durant celle-ci, il a exprimé une pensée que partagent beaucoup de citoyens : les politiciens sont des menteurs.

Pour illustrer ses propos, il a pris plusieurs exemples : Régis Labeaume et son projet de tramway ; Jacques Daoust et l’affaire RONA ; Vincent Marissal et le Parti libéral du Canada ; Gaétan Barrette et les frais accessoires en santé ; Valérie Plante et ses hausses de taxes ; Justin Trudeau et ses vacances sur l’île privée d’un riche prince musulman ; etc.

Selon M. Pereira, les politiciens agissent ainsi, car au bout du compte, les gens votent pour eux et leur carrière personnelle avance. « On est-tu dans une société où la menterie, c’est la raison numéro un du succès ? », a-t-il demandé. Un des animateurs a répliqué : « J’irais même à l’inverse de ta question […] : y en as-tu qui ont pas menti ? » Un silence révélateur s’est ensuivi.

M. Pereira a cependant souligné que les politiciens n’étaient pas les seuls à mentir. Il a pris en exemple un de ses amis, qui n’a pas hésité à falsifier son CV pour faire avancer sa carrière personnelle. Il juge que de tels actes égoïstes finissent tôt ou tard par avoir des conséquences et qu’elles démontrent à quel point on ne pense pas à la collectivité. « Peut-être qu’on devrait penser un peu plus à la collectivité », a-t-il lâché.

Source de l’article : Le Peuple – Les vrais enjeux

Source de la photo : Commission Charbonneau