Député fédéral de 2006 à 2008. Co-fondateur du Parti Conservateur du Québec.

BLOGUE | Le voile de la division

Le voile de la division

L’empressement du gouvernement du Québec et de la Ville de Montréal d’intégrer le voile dans l’uniforme du SPVM avait finalement une raison. Une étudiante musulmane est effectivement en train de faire sa formation pour devenir policière. De toute évidence une demande « d’accommodement » allait être faite. Donc, aussi bien modifier la réglementation pendant qu’il n’y a aucun dossier d’accommodement dans le système.

Au Maroc des policières sans voile

Au Maroc des policières sans voile

Bien que la jeune fille candidate pour devenir policière soit née ici au Canada, ses parents sont originaires du Maroc. Ah, ce cher Maroc! Son couscous, ses plats de mouton et ses desserts fantastiques. Il faut dire que le Maroc est un pays musulman et que, malgré ce fait, la jeune policière n’aurait pas le droit de porter son voile dans le pays de ses parents. Il y a peut-être une raison à tout cela? Si nos politiciens ne cherchaient pas à compter les votes comme des idiots, ils iraient peut-être consulter d’autres gouvernements afin de comprendre pourquoi les femmes policières musulmanes marocaines ne sont pas voilées.

Et pourquoi pas demander à l’Algérie, au Kosovo ou au Liban

Les femmes policières de ces pays musulmans ne sont pas plus voilées. Ils ont compris que la neutralité est absolument nécessaire lors d’une intervention policière.

La France ne tolère pas les femmes policières voilées

Avec une population d’origine musulmane nettement plus importante que le Canada, la France pourrait sans doute donner de bons conseils au SPVM. Un ami des forces policières françaises me disait que plusieurs femmes musulmanes faisaient parties des différents corps policiers et qu’aucun voile n’était prévu à l’uniforme. Il faut bien comprendre que l’objectif premier des policiers est de servir ou de protéger et non de faire la promotion de quelque religion que ce soit.

Au nom de la neutralité de l’autorité

Au fait, le seul argument valable pour justifier l’absence de tout signe religieux (même dans les pays musulmans) est l’absolu besoin de neutralité dans une situation d’autorité. Sinon, dans le cas inverse, nous nous retrouvons avec une autorité religieuse et je ne crois pas que cela soit l’objectif des services policiers canadiens.

La faiblesse et l’incompétence des dirigeants

Toujours dans le but de compter le maximum de votes, les libéraux provinciaux et fédéraux ne font pas leur travail. Je crois que le Maroc, l’Algérie, le Liban, le Kosovo et la France (liste non exhaustive) devraient être consultés avant d’aller de l’avant avec l’introduction éventuelle du voile islamique dans l’uniforme des policières de Montréal.

L’histoire algérienne, la compréhension de la situation actuelle de la France, de l’Allemagne, ou encore de la Suède devrait tellement être prise en compte. Alors que Justin et Philippe jouent aux apprentis sorciers, ils devraient pourtant savoir que la stupidité, c’est de répéter une expérience en espérant avoir un résultat différent.