Pascal Bergeron
Pascal Bergeron est le fondateur et le président actuel du journal Le Peuple – Les vrais enjeux. Il travaille à bâtir un nouveau média sérieux, fiable et documenté qui permettra aux gens d’obtenir un point de vue différent sur les défis que doivent affronter nos sociétés occidentales. Il considère que l’un des grands problèmes est le manque de diversité d’information et d’opinions dans le monde des médias traditionnels. Il déplore aussi les attaques constantes sur nos libertés.

Les autorités anticipent 400 migrants illégaux par jour cet été

En conséquence, Québec demande au fédéral de prendre en charge les migrants après un certain seuil.

Québec commence à s’inquiéter du flot continu de migrants illégaux qui franchissent la frontière et presse Ottawa d’agir. Le gouvernement Couillard vient d’annoncer qu’il limitera à 85 % le taux d’occupation des quatre centres québécois d’hébergement temporaire. À plus de 85 % de taux d’occupation, ce sera au fédéral de prendre en charge les demandeurs d’asile.

Quatre endroits ont été désignés comme centres d’hébergement temporaire : le YMCA de Montréal, Boscoville, le centre de soins prolongés Grace Dart et l’ancien hôpital Royal Victoria. Or, la capacité de ces centres sera désormais limitée à 1 850 places. Selon TVA Nouvelles, jusqu’à présent, ce taux oscillerait autour de 70 à 80 %, mais il avait atteint 86 % durant le congé de Pâques.

Des sources de TVA ont indiqué que le gouvernement fédéral s’attend à recevoir de 300 à 400 entrées illégales par jour l’été prochain. En 2017, le Québec a reçu 18 836 migrants illégaux, et le reste du Canada, 1 757. En tout, la province a reçu 24 980 demandeurs d’asile, ce qui représente une augmentation de 700 % par rapport aux années précédentes.

Par ailleurs, Québec cherche toujours à se faire rembourser la facture de 146 millions que lui ont coûtée les migrants illégaux l’an dernier. Il a essuyé un refus il y a quelques semaines de la part du ministre de l’Immigration, Ahmed Hussen.

Au fédéral, le Parti conservateur demande au gouvernement Trudeau de négocier avec les États-Unis pour endiguer le flot de migrants illégaux. Jusqu’à présent, cette demande est restée lettre morte.

Source de l’article : Le Peuple – Les vrais enjeux

Source de la photo : Environnement et changement climatique Canada, FlickrCC0 1.0