Originaire de l’Abitibi, Pierre-Hugues Boisvenu possède un baccalauréat en psychopédagogie et une maîtrise en administration publique. il a œuvré plus de 30 ans dans l’administration publique québécoise comme haut fonctionnaire et sous-ministre. En tant que sénateur, il œuvre à renforcer la législation et les droits des victimes dans le système judiciaire canadien. Il souhaite pouvoir également faire adopter la Charte des droits des victimes au cours de son mandat.

Conduite avec les facultés affaiblies par les drogues

Une autre irresponsabilité inacceptable du gouvernement de Justin Trudeau

ABONNEZ-VOUS À DIXQUATRE.COM PAR COURRIEL!

Saisissez votre adresse électronique afin de vous abonner à Dixquatre.com. Vous recevrez une notification par courriel aussitôt qu’un nouvel article sera publié, vous permettant ainsi de demeurer à l’affût de toutes les dernières nouvelles!

Rejoignez 563 autres abonnés

 

 

 

 

Sénateur Pierre-Hugues Boisvenu

Comité sénatorial permanent des affaires juridiques et constitutionnelles

Jeudi le 10 mai, au Comité sénatorial permanent des affaires juridiques et constitutionnelles, on apprend que la marijuana risque fort d’être légalisée cet été sans que les différents corps policiers canadiens puissent avoir les outils légaux pour contrôler les conducteurs automobiles ayant consommé cette drogue. Aussi, la formation des policiers ne pourra être donnée avant l’automne prochain, voire au printemps de 2019.

Il est tout à fait inacceptable que le ministère de la Sécurité publique fédéral ait été incapable de nous confirmer ce matin en comité, à quel moment l’ensemble des corps policiers pourront être prêts pour appliquer légalement la loi C-46, relativement à la conduite automobile avec les facultés affaiblies par l’alcool ou les drogues.

Sénateur Pierre-Hugues Boisvenu

Incompétence du gouvernement Trudeau

Cette situation tout à fait irresponsable est la plus belle démonstration de l’incompétence du gouvernement Trudeau dans le dossier complexe de la légalisation de la marijuana. Depuis 2015, ce gouvernement sait qu’il légalisera cette drogue, alors pourquoi ne pas avoir AGI plus RAPIDEMENT? Pourquoi, à quelques semaines de la légalisation de cette drogue, la grande majorité des corps policiers ne sont pas prêts à appliquer adéquatement la loi C-46? Pourquoi Justin Trudeau tient-il à légaliser cette drogue connaissant les conséquences graves que l’absence de contrôle efficace entraînera sur les accidents mortels?

Sénateur Pierre-Hugues Boisvenu

Ce matin, nous n’avons eu aucune réponse à ces questions de la part du ministère alors que des sénateurs indépendants affirmaient sérieusement que l’éducation des conducteurs « va faire la job ».

Personnellement, je crois que c’est un raisonnement tout à fait candide face à la réalité des jeunes conducteurs automobiles.

Partagez si cette situation vous préoccupe aussi.

Merci pour vos commentaires.

P.S.: Écoutez la réponse du ministère de la Sécurité publique fédéral.