Dixquatre.com est une plate-forme d’information rapide et axée sur les faits-divers et le commentaire. Nous sommes une équipe de passionnés qui a le désir de vous informer sans contrainte et manipulation de quiconque. Notre seul objectif est de vous transmettre les faits tels qu’ils sont.

La députée Christine Moore suspendue suite à des allégations d’inconduite sexuelle

La députée d’Abitibi-Témiscamingue Christine Moore, a été suspendue de ses fonctions le mardi 8 mai alors que le Nouveau Parti démocratique (NPD) enquête sur des allégations concernant un comportement inapproprié, que cette dernière aurait eu envers un vétéran, il y a cinq ans.

Allégations

Ces allégations sont considérées suffisamment sérieuses pour que le chef du NPD, Jagmeet Singh, décide de lancer une enquête.

Glen Kirkland, un ancien militaire canadien ayant servi en Afghanistan allègue que la députée québécoise Christine Moore aurait eu un comportement inapproprié à son endroit en 2013 alors qu’il était vulnérable. Glen Kirkland avait à l’époque livré un témoignage émotif en comité parlementaire sur le traitement réservé aux militaires blessés en Afghanistan.

Madame Moore aurait invité le vétéran à son bureau d’Ottawa après son témoignage. Elle aurait incité ce dernier à boire du gin malgré le fait qu’il était sous médication et l’aurait par la suite suivi jusque dans sa chambre d’hôtel. Elle aurait également envoyé des messages explicites à monsieur Kirkland.

Plus tard, elle se serait rendue chez lui à Brandon au Manitoba pour lui rendre visite contre son gré.

Selon Glen Kirkland, il est difficile pour un militaire d’ignorer qu’un député fédéral exerce une supériorité hiérarchique.

Bien que l’histoire de ce vétéran était connue de plusieurs personnes sur la colline parlementaire, au sein de tous les partis et parmi les journalistes, elle n’a pas au départ été jugée sérieusement étant donné qu’il est un homme.

Deux suspensions

C’est la deuxième suspension du genre en trois mois. Il n’est pas sans rappeler que le député Erin Weir a lui aussi été suspendu de ses fonctions en février quand des allégations de conduite inappropriée avaient été formulées contre lui. C’est jeudi dernier qu’il a été expulsé du caucus du NPD au terme d’une enquête qui a établi que quatre allégations de harcèlement à son sujet étaient fondées.

Madame Moore avait elle-même porté contre Erin Weir, des accusations d’harcèlement à l’endroit de plusieurs femmes, dont des employées du parti.

Le temps de l’enquête, Christine Moore est suspendue de ses fonctions et, suite aux résultats que donnera cet exercice, le rôle que tient madame Moore au sein du caucus du Nouveau Parti démocratique devrait subir une réévaluation.