Dixquatre.com est une plate-forme d’information rapide et axée sur les faits-divers et le commentaire. Nous sommes une équipe de passionnés qui a le désir de vous informer sans contrainte et manipulation de quiconque. Notre seul objectif est de vous transmettre les faits tels qu’ils sont.

Une mère n’a pu être auprès de sa fille dans l’avion-ambulance à Val-d’Or

ABONNEZ-VOUS À DIXQUATRE.COM PAR COURRIEL!

Saisissez votre adresse électronique afin de vous abonner à Dixquatre.com. Vous recevrez une notification par courriel aussitôt qu’un nouvel article sera publié, vous permettant ainsi de demeurer à l’affût de toutes les dernières nouvelles!

Rejoignez 456 autres abonnés

 

 

 

 

Mercredi soir dernier, une petite fille de deux ans se prénommant Charlie de Val-d’Or, a dû être transféré dans un hôpital de Montréal par avion-ambulance, mais sans la présence de ses parents. 

Problèmes de santé

La petite Charlie a des problèmes de santé depuis sa naissance. C’est mercredi soir que le pédiatre a suggéré un transfert vers l’hôpital pour enfants Sainte-Justine, afin de faire traiter la fillette pour des problèmes respiratoires. Cette dernière devait être transférée d’urgence par avion-ambulance.

Refus

La mère de Charlie, Enya Serandour-Barrette, s’est vu être refusée d’accompagner sa fille à bord de l’avion-ambulance. Madame Serandour-Barrette a mentionné dans une entrevue qu’elle considérait que c’était anormal qu’un parent ne puisse pas accompagner son enfant afin de le réconforter. Cela aurait également permis à la mère de répondre aux questions des médecins par rapport aux conditions de santé de l’enfant.

Pourtant, le ministre Gaétan Barrette a au mois de février dernier annoncé que les parents avaient dorénavant le droit d’accompagner leurs enfants dans tous les avions-ambulances de la province.

Présence importante

Si les parents ne sont pas présents, ces derniers sont privés du droit d’être informés dans l’immédiat de la nature et des risques de traitements importants. Donc, la présence d’un parent est très importante non seulement pour les décisions qui doivent être prises, mais aussi pour apaiser et réconforter l’enfant qui est sans aucun doute très effrayé.

La question qui reste

Pourquoi Enya Serandour-Barrette n’a pu accompagné sa petite Charlie à bord de l’avion-ambulance, et ce, malgré le fait que le ministre de la santé avait fait la promesse qu’un parent pourrait être auprès de son enfant dans un transport de ce genre ?

Montée de lait je veux que ca fasse le tour!!!!!

Posted by Enya Sérandour-Barrette on Wednesday, May 9, 2018