Ghislain Loiselle

Ghislain Loiselle a été journaliste-photographe de début 1980 à fin 2008 dans trois journaux de Québecor à Rouyn-Noranda, un vendu, un gratuit et un électronique. Il a aussi écrit de nombreux textes pour d’autres publications. Demeure indépendant comme journaliste, rédacteur et photographe. Rédige aussi sur son web log (Le Blogue de GL) et sur Facebook. Affectionne le commentaire, mais aussi le rapport objectif sur un peu tout, étant avant tout un généraliste.

Albédo : la Lune en a un très mauvais!

ABONNEZ-VOUS À DIXQUATRE.COM PAR COURRIEL!

Saisissez votre adresse électronique afin de vous abonner à Dixquatre.com. Vous recevrez une notification par courriel aussitôt qu’un nouvel article sera publié, vous permettant ainsi de demeurer à l’affût de toutes les dernières nouvelles!

Rejoignez 111 autres abonnés

La Lune absorbe 93 % de la lumière qui y parvient.

On pourrait être porté à croire que la Lune éclaire énormément la Terre, lorsqu’elle est pleine, dans un ciel bien dégagé, même lorsqu’elle est à son périgée, mais il n’en est rien, à cause de son albédo !

Par Ghislain Loiselle, blogueur

L’astre de la nuit ne réfléchit que 7 % de la lumière du Soleil. Son albédo est très mauvais. Heureusement!

L’albédo, c’est le pouvoir réfléchissant d’une surface. Si le satellite naturel de la Terre avait une puissance réfléchissante de 100 %, il agirait comme un miroir et on n’aurait plus de nuit, et ce, pratiquement dès que la Lune présenterait son premier croissant. À la pleine Lune, ce serait comme le jour sur la planète.

Il est donc bien que la Lune ne soit pas trop réfléchissante. On aime bien dormir la lumière fermée, la nuit. Trop, ce serait comme pas assez.

La Lune a un albédo comparable à celui des poussières météoriques et des cendres volcaniques, soit de 7 %.

En comparaison, la Terre absorbe 61 % de la lumière qui lui parvient.

L’albédo de la Terre

À titre de comparaison, l’albédo de la Terre est de 39 % en moyenne et celui de la neige fraîche de 86 %. Les nuages les plus brillants ont un albédo de 78 % et la moyenne des nuages de 50 %. L’albédo des océans est de 31 %, celui des déserts de 21 %, du sol terrestre nu de 13 % (moyenne), des forêts de 8 %.

Albédo : les autres planètes

Qu’en est-il pour les autres planète du Système solaire? Vénus, qui a une atmosphère assez compacte, a un albédo établi à 60 %, ce qui correspond à la moyenne des albédos pour les nuages terrestres tout pouvoir de rayonnement confondu, Neptune à 49 %, Uranus à 45 %, Jupiter à 44 %, Saturne à 42 %, Mars à 15 %, Mercure à 4 % et Pluton à 3 %, le pire quotient.

En connaissant l’albédo d’un corps, on peut déterminer la quantité d’énergie incidente qu’il absorbe. On comprend que l’albédo dépend de la couleur et de la nature de la surface réfléchissante.