Ghislain Loiselle

Ghislain Loiselle a été journaliste-photographe de début 1980 à fin 2008 dans trois journaux de Québecor à Rouyn-Noranda, un vendu, un gratuit et un électronique. Il a aussi écrit de nombreux textes pour d’autres publications. Demeure indépendant comme journaliste, rédacteur et photographe. Rédige aussi sur son web log (Le Blogue de GL) et sur Facebook. Affectionne le commentaire, mais aussi le rapport objectif sur un peu tout, étant avant tout un généraliste.

Ce sera enfin l’été le 21 juin, jeudi!

ABONNEZ-VOUS À DIXQUATRE.COM PAR COURRIEL!

Saisissez votre adresse électronique afin de vous abonner à Dixquatre.com. Vous recevrez une notification par courriel aussitôt qu’un nouvel article sera publié, vous permettant ainsi de demeurer à l’affût de toutes les dernières nouvelles!

Rejoignez 488 autres abonnés

 

 

 

 

L'été permet de faire tellement d'activités différentes des autres saisons!

À l’instar de l’hiver à partir duquel les jours se mettent à rallonger, mais après lequel les grands froids surviennent, les jours se mettront à racourcir à compter du 21 juin prochain et les grandes chaleurs estivales suivront. Ce sera le début de l’été!

Par Ghislain Loiselle, blogueur

Il faut dire que ça fera déjà six mois que les jours se seront mis à allonger, à compter du 20 décembre 2017 en fait. Normal que l’autre demie constitue le mouvement ramenant au point de départ, menant encore au 20 ou 21 décembre. C’est l’orbite que parcourt la Terre autour du Soleil sur une période complète de 365,25 jours.

Ça va vite, le temps. Surtout quand on passe janvier, février, mars, avril et même mai à attendre le temps chaud.

L’été!

Oui, les jours vont se mettre rapetisser à partir du 21 juin, mais on vivra dès lors la saison la plus chaude de l’année. Et elle durera trois mois! Mis à part les maringouins et les mouches, ce sera formidable. Pour qui aime seulement l’été.

Personnellement, j’apprécie l’été pour le temps qui permet par exemple de profiter de l’eau et des plages pour se baigner sans geler, d’avoir l’opportunité de faire de la plongée sous-marine sans avoir froid (bien que la température soit pas mal toujours autour de 3 degrés Celsius en profondeur, été comme hiver, mais il n’en est pas de même à la surface et en dehors de l’eau où c’est assez chaud l’été), de pénétrer assez creux sur le territoire avec des véhicules de type tout-terrain pour gagner la pleine nature, de naviguer assez loin sur lacs et rivières, faisant du camping sauvage en route, de bénéficier du chalet, du camp, d’avoir la chance de voyager, à l’intérieur de l’Est canadien et surtout au Québec… Il y a aussi beaucoup à découvrir dans notre propre région, dans mon cas en Abitibi et au Témiscamingue! Et dans les régions périphériques : l’Outaouais qui m’est très chère comme région, les Laurentides, la Mauricie, Lanaudière.

L’été! On en a bien besoin, dans notre petit pays où on peut dire qu’on a six mois de froid et de neige.

Bien que l’été offre de nombreux avantages à tous niveaux, je dois avouer que je ne dédaigne pas du tout à bien des égards (pas à tous) le printemps et l’automne, parce qu’il n’y a pas de moustiques, pendant ces deux saisons, parce qu’il y a du beau temps, vraiment différent de l’été, en avril en particulier, parce qu’il y a la chasse en octobre, prétexte souvent pour être encore un peu dans le bois avant l’arrivée de l’hiver.

Et vous, comment vivez-vous l’été? Que faites-vous? Profitez-en! Il dure trois mois, parfois avec de belles extensions avant et après.