Pascal Bergeron
Pascal Bergeron est le fondateur et le président actuel du journal Le Peuple – Les vrais enjeux. Il travaille à bâtir un nouveau média sérieux, fiable et documenté qui permettra aux gens d’obtenir un point de vue différent sur les défis que doivent affronter nos sociétés occidentales. Il considère que l’un des grands problèmes est le manque de diversité d’information et d’opinions dans le monde des médias traditionnels. Il déplore aussi les attaques constantes sur nos libertés.

Migrants illégaux : le gouvernement doit régler le problème

Le chef conservateur Andrew Scheer, de passage au Québec, a blâmé Ottawa pour sa gestion du dossier des migrants illégaux.

ABONNEZ-VOUS À DIXQUATRE.COM PAR COURRIEL!

Saisissez votre adresse électronique afin de vous abonner à Dixquatre.com. Vous recevrez une notification par courriel aussitôt qu’un nouvel article sera publié, vous permettant ainsi de demeurer à l’affût de toutes les dernières nouvelles!

Rejoignez 111 autres abonnés

Le chef du Parti conservateur, Andrew Scheer, était de passage vendredi à Saint-Bernard-de-Lacolle pour constater l’état de la situation. Accompagné de Pierre Paul-Hus, porte-parole conservateur en matière de sécurité publique, M. Scheer a commencé son point de presse en félicitant le travail des agents de l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) et de la GRC.

M. Scheer déplore que le gouvernement ne fasse que gérer la crise sans régler le problème. Pour lui, on peut sentir un « air de permanence » à Saint-Bernard-de-Lacolle avec les camps qui ont été établis pour accueillir les migrants illégaux. Le gouvernement dépense de l’argent, a-t-il dit, mais sans vraiment apporter des solutions pour mettre fin à la crise.

Le chef conservateur est revenu sur une demande qu’il a faite à plusieurs reprises, soit celle de renégocier l’Entente sur les tiers pays sûrs. Rappelons qu’en vertu de l’Entente, les États-Unis étant considérés comme un pays sûr, un migrant ou un réfugié qui entre par ce pays doit la majorité du temps y faire sa demande d’asile directement, même si sa destination finale est le Canada. Cependant, si la frontière canado-américaine est traversée illégalement, alors l’Entente ne s’applique pas.

À ce propos, au début du mois de mai le ministre fédéral de la Sécurité publique, Ralph Goodale, admettait être en discussions « très préliminaires » avec les États-Unis pour rouvrir l’Entente sur les tiers pays sûrs.

Source de l’article : Le Peuple – Les vrais enjeux

Source de photo : Domaine public