Billet

Rien ne va plus au nouveau CHUM

Il y a déjà eu plusieurs démissions. La rumeur veut qu’il pourrait y en avoir jusqu’à 500 d’ici les prochains mois, et ce, dans tous les titres d’emplois. Par : Jean Bottari Voici le témoignage

Billet

Les vraies affaires, c’est cela, Gaétan Barrette!

J’en profite au passage pour identifier aussi François Paradis – Député de Lévis, Diane Lamarre et Amir Khadir afin que eux aussi en prennent connaissance. Témoignage que j’ai reçu d’une infirmière en #CHSLD qui est publié avec la permission de la personne

Billet

400 lits de CHSLD fermés

Je n’en reviens tout simplement pas. La fermeture de 400 lits de CHSLD est probablement l’une des décisions les plus ridicules prise par l’omnipotent Gaétan Barrette. Il se réveille tout à coup et réalise que

Blogueurs

La mafia et moi

Plus jeune je travaillais dans la restauration. Il y avait parmi les nombreux clients, des boxeurs, des promoteurs, des animateurs radio ainsi que des personnes connues pour d’autres raisons. On voyait souvent ces personnes aux nouvelles. Ils ont même été les vedettes d’une certaine commission. Et oui la commission Charbonneau n’est pas la première et ne sera probablement pas la dernière a faire comparaitre les présumés criminels.

Le-dieu-de-la-sante
Billet

Caméras dans les CHSLD

Ayant été témoin à plusieurs reprises de la détermination du ministre de la santé, Gaétan Barrette de faire a sa tête, je crois que les opposants à l’installation de caméras dans les CHSLD ne font que perdre leur temps en les contestant. Il est plus que probable que le doc Barrette à déjà décidé. Fidèle à ses habitudes il n’écoutera pas ceux qui s’opposent à lui. Voyant cela je me suis mis à réfléchir aux côtés positifs d’une telle démarche. Je prétend depuis des années que les premiers coupables de maltraitance sont les CHSLD eux-mêmes ainsi que les gouvernements, tous partis confondus qui cautionnent leurs agissements.

Le-dieu-de-la-sante
Billet

Le dieu de la santé !

Oui vous avez bien lu mon titre. Le dieux de la santé. C’est notre ministre de la santé, Gaétan Barrette que je surnomme ainsi. Ce qualificatif lui va très bien car il semble tout savoir. Sans jamais consulter qui que ce soit, surtout par les intervenants du Réseau de la santé, il impose ses idées. Les pharmaciens, médecins omnipraticiens et spécialistes, préposées aux bénéficiaires, infirmières auxiliaires et infirmières, tous y sont passés. Parlez-en à des interviewers expérimentés comme Paul Arcand qui ne peut jamais avoir le dernier mot avec le  »doc » Barrette.