Décès

André Melançon est décédé le 23 août 2016 à l’âge 74 ans

André Melançon grandit dans sa ville natale de Rouyn-Noranda, en Abitibi-Témiscamingue. Après avoir terminé son cours classique, il part un an au Pérou. De retour au Québec, il devient psycho-éducateur avant de travailler au Conseil québécois pour la diffusion du cinéma. Au cours de l’année 1970, il entreprend son premier film, un documentaire sur le felquiste Charles Gagnon. Le film ne connait qu’une diffusion limitée. Il enchaine avec deux petits films didactiques sur l’enseignement des mathématiques puis avec le documentaire Des armes et les hommes, portant sur la violence et sa représentation.

Divers

Elle se prépare à l’éventualité de dire adieu à ses enfants

Nous vous invitons à regarder l’émission Moi et cie, il y aura en entrevue une femme originaire de l’Abitibi, Caroline Corriveau. Une émission poignante où deux femmes, l’une atteinte d’une maladie et l’autre dont l’enfant est malade, se préparent à l’éventualité de dire au revoir à leurs enfants.

Divers

Chasseur de mines abandonnées

J’aimerai vous partager une passion très marginale, mais pour de bonne raisons. Je m’appelle Jérôme Gemme, 26 ans et je suis chasseur de mines abandonnées aux Québec et anciens mineurs Abitibiens.