CLAUDE AUBIN

Madame l’impératrice

Il y a quelques années, au Québec, nous avons eu droit à une reine en fauteuil roulant, dépensière, au-dessus des lois, imbue d’elle-même, se croyant en ligne directe avec la famille Windsor. Elle nous aura fait suer pendant des années par ses frasques dignes de la royauté. Et, sans même sourciller lors de son procès-fleuve, elle invoquera : « La reine ne peut avoir tort. » Tant pis pour les sans-culottes.