BLOGUES

Quand le gravier bat l’asphalte

S’il est un chemin qui a toujours été problématique, c’est bien celui reliant Angliers et Fugèreville, au Témiscamingue. Au fil des ans, des décennies, ce chemin travaille, comme on dit. Il s’y forme plein de bosses. Ça ressort. Ça entre. Et c’est alors difficilement circulable. Mais le problème a été définitivement réglé dès qu’on a enlevé l’asphalte!