ACTUALITÉ

Plus de 5023 clients sont privés de courant en Abitibi-Témiscamingue

Présentement, plus de 5023 personnes sont privées de courant. Les pannes ont possiblement été causées par les chutes d’arbres dans plusieurs secteurs de la région.  Secteurs touchés Abitibi :  Amos, La Corne, La Motte, Lac Chicobi, Landrienne, Preissac, Saint-Marc-de-Figuery, Saint-Mathieu-d’Harricana

ACCIDENTS

Un poids lourd cause une panne de courant

Ce matin vers 4 h, les services d’urgence ont dû intervenir sur les lieux d’une sortie de route impliquant un poids lourd, survenue sur la route 109 dans le secteur de Saint-Félix-de-Dalquier en Abitibi. Le poids lourd cause une panne Le

1877-menages-prives-d'electricite-a-Rouyn-Noranda
Divers

Plus de 6332 clients privés d’électricité au Témiscamingue

Peu après 20 h, une panne est survenue privant ainsi plus de 6332 clients de courant au Témiscamingue. Endroits touchés Ce sont plusieurs endroits du Témiscamingue qui sont touchés par cette panne, dont Winneway, Moffet, Angliers, Saint-Eugène-de-Guigues, Saint-Bruno-de-Guigues, Latulipe, Fugèreville,

INCENDIES

La foudre cause un incendie

Vers 13 h 15, le Service de sécurité incendie a été appelé à intervenir sur les lieux d’un incendie survenu sur un poteau d’Hydro-Québec sur la rue Blais, dans le secteur de Louvicourt, à Val-d’Or.

250 803-clients-prives-d'electricite-au-Quebec-ce-matin
Pierre Mercier

LES DANGERS DE LA CENTRALISATION

Dans leur développement, toutes les grandes organisations finissent par atteindre une phase de plateau, Hydro-Québec n’y échappe pas. Plus une entreprise grandit, plus elle a tendance à concentrer le pouvoir, au delà d’un certain seuil, elle périclite.

Pierre Mercier

DE DÉDÉ À RAMBO GAUTHIER

Les grands travaux de la baie de James ont profondément transformés le Québec, le saccage du chantier LG2 a bouleversé le rapport de force entre la main d’oeuvre ouvrière qui à prime à bord n’a rien à dire sur les chantiers privés. Cette génération n’avait jamais vu d’ouvrages d’art autres que ceux réalisés au Québec par le ministère de la voirie, ne voirie en retard de vingt ans sur le reste de du monde industrialisée. Dans le Québec des années 70, il n’existait très peu d’entrepreneurs qualifiés, du simple fait qu’à cette époque les ministères faisaient tout eux-mêmes, de l’ingénierie, au parc d’équipement, sa main-d’oeuvre, jusqu’à s’auto contrôler qualitativement.