Avis de recherche

Suspect recherché pour meurtre à Brossard

Le Service des enquêtes sur les crimes contre la personne de la Sûreté du Québec, en collaboration avec le Service de police de l’agglomération de Longueuil, demande l’aide de la population afin de localiser un

Blogueurs

L’affaire Blanche Garneau – meurtre non résolu

En juillet 1920, le corps de Blanche Garneau, 21 ans, était retrouvé dans le parc Victoria, à Québec. Elle avait été violée avant d’être étranglée. Que s’est-il produit pour que ce meurtre horrible reste, un siècle plus tard, non résolu?

Blogueurs

Le triple meurtre de Pointe-du-Lac

Le 31 mars 1987, les corps de Denis Houde, 28 ans, de sa femme Hélène Laperrière, 22 ans, et Claudia, leur fillette de 3 ans, étaient retrouvés dans leur maison de Pointe-du-Lac, une municipalité située immédiatement à l’ouest de Trois-Rivières. La résidence se situait au 70 des Saules dans le secteur Baie-Jolie. La triste découverte a eu lieu vers 11h00. « Les corps étaient dans un état de décomposition avancée », écrivit Gilles St-Jean pour le compte de La Presse le 1er avril 1987, « car la mort pourrait remonter à près d’une dizaine de jours ».

Blogueurs

Claude Poirier relègue les aveux de Marcel Bernier aux oubliettes!

La seconde saison de la série Secrets Judiciaires, diffusée au canal Investigation, commence bien mal sa nouvelle saison d’automne. Dans l’épisode de cette semaine, qui ne dure qu’une trentaine de minutes ­– ce qui est nettement insuffisant pour aborder en profondeur un dossier judiciaire – on a vu le célèbre chroniqueur Claude Poirier relater quelques faits entourant l’affaire Denise Therrien. Cette adolescente de 16 ans a été enlevée et assassinée en 1961 par le fossoyeur Marcel Bernier, que je qualifiais de tueur en série dans mon livre L’affaire Denise Therrien, sorti en librairie en juillet 2015.

Blogueurs

La mafia et moi

Plus jeune je travaillais dans la restauration. Il y avait parmi les nombreux clients, des boxeurs, des promoteurs, des animateurs radio ainsi que des personnes connues pour d’autres raisons. On voyait souvent ces personnes aux nouvelles. Ils ont même été les vedettes d’une certaine commission. Et oui la commission Charbonneau n’est pas la première et ne sera probablement pas la dernière a faire comparaitre les présumés criminels.

Blogueurs

France Alain: les témoignages de Leclerc et Hamelin

[caption id="attachment_29947" align="aligncenter" width="585"] C’est à l’arrière de cet immeuble que France Alain sortit en 1982 pour se diriger vers un dépanneur et c’est aussi dans ce stationnement qu’elle a brièvement croisé un copain de classe. C’est par cette porte, en principe, qu’elle devait revenir après ses emplettes. À ce jour, on ne peut toujours pas expliquer pourquoi elle a continué son chemin jusqu’à l’intersection de Belmont et Chapdelaine, où elle fut abattue d’un coup de fusil de chasse.[/caption]

Eric Veillette

France Alain: les témoignages de Boulanger et Perron

On se rappellera que dans l’article précédent consacré à cette affaire, on avait vu le témoignage de Céline Doyle, une étudiante habitant le même immeuble que France Alain en 1982.  Après avoir entendu certains bruits, Céline avait fini par suivre deux femmes dans la rue.  Celles-ci venaient de faire la triste découverte.

Eric Veillette

Il y a 97 ans, le décès d’Aurore Gagnon

Demain, 12 février, marquera le 97ème anniversaire de la mort d’Aurore Gagnon, celle que le folklore québécois a surnommé l’enfant martyre.  Après que sa belle-mère, Marie-Anne Houde, l’ait tiré de son sommeil de force en la traitant de « vache », la fillette de 10 ans sombrait dans le coma vers 11h00.  Après une visite du médecin, qui déclara qu’il n’y avait plus rien à faire, Aurore s’éteignait doucement vers 19h00.

Blogueurs

Présentation PowerPoint sur l’enlèvement et le meurtre de Denise Therrien

Présentation PowerPoint sur l’enlèvement et le meurtre de Denise Therrien, une adolescente de 16 ans disparue le 8 août 1961 à Shawinigan-Sud. Plus de 3 ans plus tard, on retrouvait son corps dans un boisé, sous les indications de son meurtrier, le fossoyeur Marcel Bernier.

L'affaire-Joseph-Poire-meurtre-ou-suicide
Blogueurs

L’affaire Joseph Poiré: meurtre ou suicide?

Le 28 mars 1801, c’est dans le district de Québec, devant les juges Williams et De Bonne, que s’ouvrit le procès de Joseph Poiré, un homme dont on estima l’âge à 44 ans.  Celui-ci était accusé d’avoir tué son ami Alexis Lamarre en le poussant dans les eaux du fleuve depuis le quai de la Reine, à Québec.  Ce dernier se situait au bout de la rue St-Pierre, entre les quais St-André et Cul-de-Sac.  L’incident serait survenu le 28 janvier.