BLOGUES

BLOGUE | Un crime de lèse-sécurité

C’est sur une berge d’un renommé fleuve dont les deux rives sont habitées qu’a débuté notre histoire. Un célèbre maire, dont nous tairons le nom et ne dirons que sa haute stature politique n’est point rendue par sa taille physique,

RUSSEL-AURORE BOUCHARD

LA DÉMOCRATIE AU QUÉBEC, OUBLIEZ ÇA !

Comme moi, depuis l’affaire opposant l’UPAC mettant en vedette le député Ouellet (un ancien policier), le Parlement, les pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire qui copulent l’un dans l’autre ; comme moi, vous ne savez plus qui dit vrai ? L’histoire est si abracadabrante, si impensable, si loin de ce que l’on pourrait imaginer d’une saine démocratie qu’on croirait avoir été déportés à Moscou, sous Staline ! Dans la foulée de l’affaire Ouellet visite UPAC, nous avons fini par apprendre que les plus hautes fonctions de la SQ sont devenues une affaire de famille, que le grand patron de l’UPAC, Robert Lafrenière, est un ancien haut-gradé de la SQ, que l’actuel chef de la SQ est son gendre, et que sa fille brille également dans les hautes fonctions de cette police politique qu’est finalement devenue la SQ.

BLOGUES

QUE TOUT LE MONDE PAYE (RÉPLIQUE À MICHEL LEROUX)

« Michel LeRoux n’a qu’un seul combat : il souhaite empêcher l’accès aux armes à feu pour les personnes ayant des problèmes de santé mentale ou des antécédents violents. « Il y a des gens qui possèdent des armes à feu qui ont des antécédents violents, qui sont suicidaires et qui, malgré tout, ont leurs armes », déplore-t-il. Il note au passage les tueries du Collège Dawson, de la Polytechnique et de la mosquée de Québec, où les accusés avaient des antécédents connus de troubles mentaux. »

Spectacilaire-capotage-a-Chazel-le-conducteur-pourrait-faire-face-a-la-justice
Pierre-Hugues Boisvenu

COMBIEN DE VICTIMES DEVRONT PAYER DE LEUR VIE?

Près de deux ans après l’élection du gouvernement libéral, la protection de la population est nettement négligée et mise à risque depuis le recul marqué suite aux décisions libérales en matière de justice et de sécurité publique.

Pierre-Hugues Boisvenu

TRANSPARENCE ET IMPUTABILITE

Lors de débats publics, mes sujets favoris à discuter sont la justice et la sécurité publique. Je ferai exception à la règle dans cet article et je vais vous discuter de justice, de sécurité publique et d’éducation dans trois publications distinctes. Je vais particulariser mes propos que la transparence et l’imputabilité en ces matières, ne sont pas des valeurs intégrées dans nos administrations publiques québécoise et canadienne.