Pierre Mercier

APRÈS LES INONDATIONS SUIVENT LES TASSEMENTS

Tous les grands deltas du monde s’enfoncent, le Fleuve St-Laurent n’y fait pas exception. Le tassement est un mal nécessaire, mais si la situation est si dramatique pour ces grands deltas, la faute vient de la surpopulation. En pompant les eaux souterraines, on effondre les sols, mais tout autant en les inondant, de façon délibéré ce qui est le cas des réservoirs hydrauliques ou lors d’inondations naturelles.